Ce que « Mona Lisa Smile » (will.i.am) dit des Noirs dans la peinture

Ce que « Mona Lisa Smile » (will.i.am) dit des Noirs dans la peinture

Le mardi 12 avril, l’ancien chanteur de Black Eyed Peas, Will I Am, a dévoilé son improbable collaboration avec le Musée du Louvre. Si son clip en hommage à la Joconde de Léonard de Vinci étonne par la qualité technique, il rappelle tristement l’absence des Noirs ou l’insignifiance de leurs rôles lorsqu’ils sont présents dans ce que nous considérons comme les grandes oeuvres de la peinture occidentale.

Il est assez édifiant de se rappeler qu’au Moyen-Âge, les Noirs, méconnus, étaient surtout associés à la nuit, aux ténèbres, au mal et parfois même au diable. Utilisé comme esclave, le Noir était alors représenté dans des rôles insignifiants qui reflétaient son infériorité. Souvent peint en serviteur, il ne trouvait grâce que dans les représentations des Rois mages pour incarner Balthazar (devenu noir) et de Saint Maurice (qui n’était originellement pas noir non plus). Malgré ce que l’on peut espérer, les grandes découvertes de la Renaissance et l’accroissement des relations avec l’Afrique n’ont que peu ou prou changé les représentations.

Certes, certains artistes accordent davantage d’humanité au personnage Noir mais son statut social est toujours inférieur. Pis, il est trop souvent représenté de manière exotique. La progression du colonialisme et de l’esclavage ont exacerbé les préjugés raciaux: tandis que l’homme blanc est associé à la pureté, à l’intelligence et à la virilité, l’homme noir est encore renvoyé aux ténèbres, à la méchanceté, à la sauvagerie, à la sexualité, à l’exotisme ou encore à l’impuissance. Si aujourd’hui l’homme noir est moins représenté, il souffre toujours des préjugés raciaux lorsqu’il l’est. Ainsi, certains artistes tentent de déconstruire les idées préconçues en représentant les Noirs comme n’importe quel autre humain.

“L’art nègre ? Connais pas!”

Qui ne se rappelle pas de cette phrase lapidaire de Pablo Picasso en 1920 pour signifier l’absence d’influence de ‘”l’art nègre” dans sa peinture ? Pourtant, il est difficile de ne pas remarquer les ressemblances entre la sculpture africaine et le cubisme, tant dans l’abstraction, la géométrie des formes que dans les couleurs. Or, si l’influence de l’art africain sur l’art occidental est indéniable, l’homme noir n’est que trop peu reconnu. L’exposition des oeuvres de Seydou Keïta au Grand Palais est de ce fait assez réjouissante, mais elle ne dissipe pas la longue lutte, toujours d’actualité, pour une meilleure reconnaissance de l’art africain et une meilleure représentation des Noirs dans la peinture.

Texte : Marie Hélèna

Hits: 183