Haine anti-flic, état d’urgence et réforme de la Justice… La semaine en bref #9

Haine anti-flic, état d’urgence et réforme de la Justice… La semaine en bref #9

1. Une semaine de grèves et de manifestations contre la loi Travail

La mobilisation nationale contre la loi Travail s’est intensifiée la semaine dernière. Entre 14 000 et 100 000 manifestants ont défilé dans les rues de Paris jeudi 19 mai, soit davantage que le rassemblement de mardi (qui avait réuni entre 11 000 et 70 000 personnes à Paris). Les opposants à la loi Travail promettent de durcir le mouvement pour la semaine à venir et espèrent faire plier le gouvernement. Vendredi, la CGT et FO ont appelé au blocage des raffineries de pétrole. Sur les huit raffineries françaises, au moins cinq sont concernées par les mouvements de protestation. Depuis, plusieurs départements ont pris des arrêtés pour rationner la vente de carburant.

2. Les policiers dans la rue contre la “haine anti-flics”.

Mercredi, des rassemblements contre la “haine anti-flics” ont été organisés dans plusieurs villes de France, notamment Place de la République, à Paris. Les policiers demandent notamment plus de fermeté vis-à-vis des “casseurs”. Les groupes qui dénoncent les violences policières ont, quant à eux, lancé une contre-manifestation, qui a occasionné des violences : quai de Valmy, une voiture de police a été incendiée. À ce jour, quatre personnes ont été mises en examen pour tentative d’homicide volontaire.

3. Prolongation de l’état d’urgence

Jeudi, l’Assemblée nationale a adopté la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 26 juillet par 46 voix contre 20. C’est la troisième fois que les députés sont amenés à se prononcer sur son maintien, à l’aune de l’Euro 2016 et du Tour de France. Depuis le 14 novembre 2015, plus de 3500 perquisitions administratives ont été menées, 420 interpellations et 404 assignations à résidence. Amnesty International avait dénoncé en février “la réponse liberticide de la France aux attentats terroristes de 2015”.

4. Pyrénées : quatre gendarmes morts dans le crash d’un hélicoptère

Vendredi, un hélicoptère de la gendarmerie de Tarbes s’est écrasé dans les Hautes-Pyrénées lors d’une mission en montagne. L’appareil a heurté une paroi rocheuse et a fait une chute de plus de 600 mètres. Quatre gendarmes ont trouvé la mort dans l’accident. Une enquête a été ouverte, les causes de l’accident étant encore inconnues.

5. Réforme : la “Justice du XXIe siècle” se modernise

Porté par le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas et discuté depuis mardi à l’Assemblée nationale, le projet de réforme judiciaire intitulé « La justice du XXIe siècle » vise à moderniser l’institution et à lutter contre les discriminations. Les mesures phares de cette réforme concernent le divorce par consentement mutuel sans passage devant un juge, la mise en place d’amendes forfaitaires pour conduite sans permis, la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes ou encore la facilitation du changement de sexe à l’état civil. Certaines de ces mesures sont déjà fortement critiquées par le syndicat de la magistrature et le Défenseur des droits.

6. Crash et disparition d’un Airbus A320 en Méditerranée

Dans la nuit du mercredi 18 mai, un avion de la compagnie EgyptAir s’est écrasé en mer, au large des îles grecques. Ce vol reliait le Caire à Paris et avait à son bord 56 passagers, dont 15 Français. Selon le ministre de la Défense, le vol MS804 “a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en chutant de 37 000 à 15 000 pieds” avant de disparaître des radars. Selon l’armée égyptienne, aucun message de détresse n’a été reçu, ce qui permet de rapprocher le crash de l’attaque terroriste.

7. Triple attentat à Bagdad

Mardi 17 mai, un triple attentat à Bagdad a fait une quarantaine de morts et plus de 80 blessés. Ces trois attaques, dont un attentat suicide ont été revendiquées par l’État Islamique, à l’instar des attentats de la semaine précédente qui avaient fait cette fois 94 morts.

8. L’extrême droite perd de justesse les présidentielles d’Autriche

Le lundi 23 mai, l’écologiste Alexander Van der Bellen a été élu président de l’Autriche avec 50,3 % des voix devant le candidat de l’extrême droite Norbert Hofer. Après une stricte égalité des voix ne permettant pas de départager les deux candidats, ce sont les résultats des votes par correspondance  qui ont permis la victoire du candidat écologiste. (En Autriche, le président ne dirige pas le gouvernement, c’est le chancelier. Néanmoins, il peut le révoquer.)

9. Avancée sur le processus de paix en Colombie

Cette semaine, les négociations pour la paix entre le gouvernement de Bogota et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) ont abouti à un accord permettant la libération des mineurs enrôlés par les FARC : il s’agit d’une avancée de plus dans les négociations lancées à Cuba fin 2012 entre les deux parties. Selon le gouvernement colombien, plus de 11 000 mineurs ont été recrutés entre 1975 et 2014.

10. Primaires états-uniennes : l’Oregon pour Sanders et le Kentucky pour Clinton

Mardi 17 mai, la candidate à la présidentielle Hillary Clinton a essuyé une défaite contre Bernie Sanders dans l’Oregon. Cependant, ce résultat n’a pas remis en cause son statut de favorite à l’investiture présidentielle démocrate. En effet, elle a déjà remporté, de justesse la primaire du Kentucky avec 46, 8 % de voix contre 46, 3 % pour le sénateur du Vermont.

 

Par Marion Joinct de Boves et Oscar Marion

Hits: 126