Release Party de l’EP Silicon Valley du H5C

Release Party de l’EP Silicon Valley du H5C

Novembre 2016. Le High Five Crew (H5C pour les intimes), groupe de rap constitué d’Eden Dillinger, de LecHad, d’Assassam et de Spider ZED, sort l’EP Silicon Valley. Loin des clichés de rappeurs amateurs, des chaînes en or autour du cou et des grosses cylindrées, c’est au Batofar le 17 février prochain que le public retrouvera les chanteurs à la plume acérée et au flow entraînant afin de célébrer la release d’un projet de longue haleine. Rencontre avec la scène émergente du rap.

Le H5C, c’est avant tout cinq – puis quatre – passionnés de rap, qui, forcés par une admiration mutuelle de leur talent, décident de fonder un groupe en novembre 2012. S’ensuit une foule de projets dynamiques, dont la sortie du LP Les Cas Décollent en 2014, témoignant du potentiel musical de « l’équipage ».
Et c’est en 2015 que leur popularité connaît un nouveau pic grâce à la promotion du YouTubeur « Seb la Frite » sur sa chaîne. Le titre AWÉ atteint alors les 1 millions de vue en cumulé et leur offre une visibilité considérable sur la scène du rap indé. En marquant la fin d’année 2016 d’un coup d’éclat avec leur nouvel EP, le H5C espère que 2017 leur offrira la reconnaissance du grand public et annonce d’ores et déjà quelques dates de tournée en région.
Si les quatre personnalités artistiques se distinguent nettement les unes des autres, il est aisé de voir à quel point cela participe au succès du groupe : chaque pièce permet de composer le puzzle et crée une cohérence harmonieuse. Dans leurs chansons, les rappeurs parlent tour à tour de leurs espoirs et de leurs peurs, de leurs réussites ou de leurs échecs. Ce faisant, les textes facilitent l’identification aux interprètes et établissent une forte proximité avec le public.

La formule du succès

Les membres du H5C se réunissent une fois par semaine dans leur propre studio du 11e arrondissement. C’est un des éléments garants du dynamisme du groupe : même s’ils bénéficient de l’aide de tourneurs ou de beatmakers, leur autoproduction leur permet de conserver une indépendance artistique essentielle qui se ressent notamment sur les textes. Et la formule fonctionne : des concerts en province – Lille, Hazebrouck, Strasbourg, Bordeaux – parfois lors de festivals, un passage sur les ondes de France Culture ou encore une invitation au Grünt 31 pour Eden Dillinger et Spider ZED.
Les featurings réguliers, entre autres avec Django ou Lord Esperanza, sont également l’occasion de promouvoir leur rap : l’enchaînement des collaborations révèle une grande capacité d’adaptation ainsi qu’un désir permanent de renouveler le rap et d’imposer leur marque. En effet, certains traits du H5C se veulent véritablement innovants, telle que la reprise de l’autotune, souvent décrié parmi les rappeurs alors même qu’il apporte un rythme indéniable aux sons. L’expression de sentiments profonds et le dévoilement de la face cachée des interprètes caractérisent également la jeune école du rap.

Silicon Valley

Le 5 février dernier, le groupe sortait Bête et méchant sur YouTube, assurant ainsi la promotion du concert à venir. Silicon Valley représente le résultat de plusieurs années de travail acharné, et certainement le plus important projet du groupe jusqu’ici.
Le H5C lance ici malicieusement un clin d’œil au fameux pôle industriel californien, véritable incubateur d’idées et symbole de l’innovation, illustrant dès lors cette volonté d’évoluer continuellement et de repousser les limites.
Soigneusement composé, l’EP comporte huit titres où les punchlines fusent (« J’veux pas rentrer dans la légende, moi, j’veux sortir de la marge », « Donne-moi les clefs de la réussite et j’raye ta caisse avec », « On supporte tous la même peine sans être assis à la même tribune », « J’voudrais laisser ma trace mais pas avec des dérapages »), le flow nous emporte et les beats explosent. ONO et Kaléidoscope font certes office de figures de proue en tant que singles clippés, mais faire l’impasse sur cet excellent EP serait une grave erreur : laissez vous happer par le charme hypnotique du rap façon H5C.

Infos complémentaires

Hits: 474