Tentative d’attentat aux Champs-Elysées, nouveau gouvernement, et Alexeï Navalny… La semaine en bref #50

Tentative d’attentat aux Champs-Elysées, nouveau gouvernement, et Alexeï Navalny… La semaine en bref #50

TERRORISME : Tentative d’attentat sur les Champs-Elysées

Lundi 19 juin, un homme a foncé volontairement sur un camion de gendarmerie sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris. Les forces de l‘ordre ont découvert dans son véhicule un véritable arsenal : une kalachnikov, des bonbonnes de gaz, un pistolet, plusieurs munitions et couteaux. Selon le procureur de la République de Paris, l’homme voulait faire de sa voiture un explosif. L’assaillant a été identifié. Fiché S, il s’appelait Adam D., avait 31 ans et vivait dans l’Essonne. Il était surveillé par Interpol et possédait une autorisation de port d’armes.

POLITIQUE : Bayrou “se sacrifie” pour le gouvernement

Lors d’une conférence de presse mardi 20 juin, François Bayrou a annoncé sa démission du gouvernement L’ancien ministre de la Justice a justifié son départ pour “préserver” l’action du président de la République. Celui qui devait incarner la loi sur la moralisation de la vie politique, s’est retrouvé empêtré dans une affaire d’emplois fictifs au sein de son propre parti le MoDem. Il est revenu sur ces soupçons lors de sa conférence de presse en affirmant que tout emploi était “légal”. Il a été remplacé par Nicole Belloubet le lendemain.

FRANCE : Remaniement gouvernemental

En poste depuis moins un mois seulement, Emmanuel Macron a d’ores et déjà perdu quatre membres de son gouvernement, tous sur fond d’affaires judiciaires. Richard Ferrand a été appelé à quitter son poste de ministre de la Cohésion des territoires pour prendre la présidence du groupe La République En Marche (LRE) à l’Assemblée nationale. Puis ce sont trois ministres du Modem qui ont quitté le gouvernement : François Bayrou, ministre de la Justice et garde des Sceaux, Sylvie Goulard, ministre des Armées et Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes. Dorénavant, le gouvernement de Philippe II a vu entrer onze petits nouveaux, dont Nicolas Belloubet (PS) qui devient ministre de la Justice, Florence Parly (directrice de la SNCF) devient ministre des Armées, Nathalie Loiseau (directrice de l’ENA) devient ministre chargée des Affaires Européennes. Stéphane Travert (PS) fait également son entrée au gouvernement en prenant le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, tandis que le ministre en question Jacques Mézard prend le ministère de la Cohésion des territoires.

FRANCE : Hulot veut interdire les exploitations d’hydrocarbure

Ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot a annoncé vouloir interdire tout nouveau permis d’exploitation d’hydrocarbure en France. L’annonce a été faite dans une interview sur BFMTV/RMC et cette interdiction devrait faire l’objet d’une loi, qui sera présentée à l’automne prochain. En revanche, Nicolas Hulot ne compte pas retirer les permis en cours.

BELGIQUE : Valise piégée à Bruxelles

Une valise, qui contenait des clous et de petites bonbonnes de gaz, a explosé dans la gare centrale de Bruxelles dans la soirée du mardi 20 juin. L’attaque n’a pas fait de victime mis à part l’auteur des faits “neutralisé” par des militaires. Ce dernier a été identifié par les forces de police. Connu pour des délits de drogue et droits communs, il s’appelait Oussama Z. et vivait dans le quartier de Molenbeek. Selon les autorités, il semble avoir agit seul et ne portait pas de ceinture d’explosifs contrairement aux rumeurs qui ont circulé.

TERRORISME : Daesh détruit la mosquée de Mossoul

Mercredi, les islamistes de l’Organisation État Islamique ont fait sauter la grande mosquée Al-Nouri de Mossoul. C’est depuis cette même mosquée que leur chef de file Abou Bakr al-Baghdadi avait proclamé l’instauration du califat en 2014. Le bâtiment datait du 12ème siècle et était considérée comme un joyau du patrimoine historique de la région. Les renseignements irakiens soutiennent que la destruction du monument vient de l’OEI, mais les djihadistes accusent l’aviation américaine. Cette destruction intervient au 4ème jour de l’offensive irakienne pour reprendre la vieille ville de Mossoul. Et pour le général irakien Abdul-Wahab al-Saadi, Daech pourrait bien détruire tous les lieux investis par leur « calife » avant de tomber entre les mains des « mécréants ».

SAHEL : G5 pour lutter contre le terrorisme

Un sommet du G5 : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad, est prévu pour le 2 juillet afin de coordonner la lutte contre le terrorisme. Le président français Emmanuel Macron devrait être présent. Toutefois pour l’instant le G5 souffre encore d’un manque de financement. Si l’Union Européenne a promis une aide de 50 millions d’euros, cette somme ne suffit pas, et ni les États-Unis ni la Grande-Bretagne n’ont pour l’instant promis de donner quelque-chose.

PAKISTAN : Double attentat dans un marché

Deux bombes ont explosé dans un marché de Parachinar à l’heure de pointe, vendredi 23 juin faisant 57 morts et une centaine de blessés, selon un dernier bilan. Le double attentat a été revendiqué par un groupe islamiste Al-Alami, allié de l’organisation Etat islamique, qui a pris pour cible cette ville car ses habitants sont majoritairement chiites. Le Premier ministre pakistanais a condamné une attaque “atroce”.

RUSSIE : Alexeï Navalny interdit de se présenter aux prochaines présidentielles

Les prochaines élections présidentielles russes auront lieu en mars 2018, mais la commission électorale vient déjà d’annoncer qu’Alexeï Navalny, le principal opposant de Vladimir Poutine ne pourra pas se présenter. En cause, les condamnations en justice dont souffre Alexeï Navalny pour avoir organisé plusieurs journées de manifestation contre le pouvoir et dénonçant la corruption du gouvernement, mais également une condamnation plus ancienne pour détournement de fonds. De son côté Navalny affirme que toutes ces condamnation ne sont qu’affabulations pour l’écarter de la campagne présidentielle.

ARABIE SAOUDITE : Nomination de Mohammed Ben Salmane comme prince héritier

Le roi de l’Arabie saoudite Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud a décidé de nommer son fils Mohammed Ben Salmane héritier du royaume et rompt avec la tradition. La décision est tombée mercredi 21 juin par décret royal. A seulement 31 ans, le ministre saoudien de la Défense s’est imposé sur la scène politique saoudienne et internationale. Il est reconnu notamment pour ses réformes économiques, militaires et son rapprochement avec l’administration Trump.