Tolbiac la Rouge, toujours aussi fidèle

Tolbiac la Rouge, toujours aussi fidèle

« Contre la loi travail XXL, contre la fin des TD, pour notre droit aux études, RDV 11h en Assemblée Générale amphi N ». Ce slogan, largement affiché et scandé lundi dernier dans la fosse du centre Pierre Mendès France de l’Université Paris 1, montre une fois de plus un engagement politique revendiqué par des étudiants de l’université.

Un mouvement généralisé

5,4 millions de fonctionnaires ont été appelés à la grève et à la manifestation le 10 Octobre 2017. En cause : les mesures prises par le gouvernement comme la suppression d’emplois dans la fonction publique, le rétablissement de la journée de carence ou encore le gel de la valeur du point d’indice. Près de 130 manifestations et rassemblements ont eu lieu dans toute la France. Mais ici, dans le XIIIème arrondissement de la capitale parisienne, la baisse des APL, les amphithéâtres saturés et la mauvaise gestion des universités raisonnent dans les esprits.

Des étudiants excédés

Jaspal de Oliveira Gill, présidente du syndicat étudiant UNEF au niveau de Paris, mégaphone à la main, ne veut en aucun cas lâcher la mobilisation générale : « Aujourd’hui est une journée nationale de mobilisation des fonctionnaires ! Donc tout naturellement les syndicats de Paris 1, à la fois dans le corps étudiant mais aussi enseignant, sont appelés à une mobilisation contre la prévarication de l’enseignement supérieur. On vit aujourd’hui dans des conditions qui sont catastrophiques avec des amphis et des salles de TD qui sont surchargés, donc on se doit de se faire entendre ».

Le discours est le même pour un jeune doctorant en master d’histoire et militant pour le NPA : « Je suis ici avant tout comme un étudiant mobilisé contre les ordonnances de Macron qui vont nous pourrir la vie. Mais je suis aussi contre les autres mesures comme la hausse de la CSG, une politique pour les riches… Tout ça va détruire notre avenir. La manifestation est une œuvre pour essayer de réfléchir à une manière de s’opposer à tout cela »

L’AG de Tolbiac a regroupé plusieurs dizaines d’étudiants. Ces derniers ont ensuite pris la route de République pour rejoindre le cortège parisien qui a défilé, à partir de 14h, jusqu’à la place de la Nation.