Tout nous sépare : le thriller qui réunit Catherine Deneuve et le chanteur Nekfeu

Tout nous sépare : le thriller qui réunit Catherine Deneuve et le chanteur Nekfeu

Le 8 novembre dernier est sorti le dernier drame de Thierry Klifa. Il décide pour son quatrième long métrage de prendre le risque de réunir à l’écran deux personnalités totalement différentes. La célèbre actrice Catherine Deneuve face à Nekfeu, le jeune rappeur qui joue son premier grand rôle au cinéma. Ce drame poignant va faire se rapprocher deux personnages de milieux complètement opposés pour faire face à une menace commune.

Un Drame qui défit les idées reçues dans bien des aspects

Veuve d’un homme d’affaires, Louise (Catherine Deneuve) se retrouve entraînée malgré elle dans les histoires de sa fille (Diane Kruger). Celle-ci, suite à un accident qui la rend quasiment invalide, enchaîne les problèmes d’alcool, de drogue et les mauvaises fréquentations. Totalement désespérée, face à sa perte de confiance en elle, elle est alors prête à tout pour avoir de l’affection, jusqu’à en payer des hommes. Elle finit par être dans une relation destructrice avec un dealer, Rodolphe (Nicolas Duchauvelle), qu’elle est prête à payer en échange de son attention pour elle. Mais sa relation houleuse avec ce dernier, la pousse à commettre l’irréparable.

Commence alors réellement le film et c’est à partir de là que Ben (Nekfeu) fait ses preuves à l’écran. Également dealer et ami de Rodolphe, il va alors devoir reprendre le travail de son ami. Dans le but de rembourser une somme très importante d’argent. Il se retrouve enrôlé dans le monde violent dans lequel il vit. Malgré des relations très tendues avec Louise, il finit par se lier fortement avec cette femme du milieu bourgeois. Et cela malgré leurs univers totalement opposés.
Le titre du film prend alors tout son sens, mais plus on avance dans l’intrigue, plus on comprend que les rôles s’inversent. La société bourgeoise n’est pas forcément ce que l’on pense. On le constate face aux anciennes fraudes du mari de Louise et au caractère malsain de sa fille. Tandis que le garçon de la cité de Sète, qui paraît intouchable, révèle une certaine sensibilité.

Une entrée fracassante pour Nekfeu aux côtés des grands du cinéma

«Tout nous sépare», le titre du film prend alors tout son sens, rien n’est laissé au hasard par le réalisateur. D’abord le décor, qui ne se prête pas à ce genre d’action, qui n’est pas familier du grand public.

Il ne manque donc pas grand-chose pour que ce thriller/drame soit une vraie réussite. On met tout de même un certain temps avant de vraiment apprécier le film et le jeu d’acteur. Au début, il est vrai qu’on ne reconnaît guère les qualités de Catherine Deneuve à l’écran. En effet, aucune réelle émotion ne se dégage de son personnage. De la même manière, le rôle de Nicolas Duchauvelle ne le met pas du tout en valeur (pour un acteur que l’on connaît pourtant dans des rôles de ce genre comme dans Braquo).

Néanmoins, au fur et à mesure que le film avance, on oublie vite ce sentiment d’insatisfaction, en retrouvant bien là, la grandeur de Catherine Deneuve. La surprise vient de l’émotion et d’une certaine fragilité qui se dégage du personnage incarné par Nekfeu. Il brille dans cette première entrée dans le monde cinématographique. Bien que son rôle de « racaille » est un peu trop poussé parfois. C’est donc un duo très innovant, et un casting très hétérogène que nous présente Thierry Klifa mais ça reste une réussite.