Monaco cale à Amiens, Paris déroule face à Nantes, Lyon impuissant… Revivez la 13ème journée de ligue 1 !

Monaco cale à Amiens, Paris déroule face à Nantes, Lyon impuissant… Revivez la 13ème journée de ligue 1 !

Vous avez raté la 13e journée de ligue 1? Alors Sorb’on est là pour vous faire un petit tour d’horizon des différentes rencontres : les coups d’arrêt de Monaco et Lyon, l’envolée du PSG, Marseille sur le fil, le réveil confirmé de Lille, on vous dit tout!

Monaco piétine…

C’était le match d’ouverture de cette 13e journée du championnat de France de ligue 1, une rencontre qui opposait le promu Amiens, au champion de France en titre l’AS Monaco. Cette opposition marquait également le retour de la formation amiénoise sur sa pelouse, au stade de la Licorne, quelques semaines après le drame survenu lors de la rencontre Amiens-Lille où des supporters avaient été blessés suite à la rupture d’une des barrières de sécurité.

Si les Monégasques se devaient de l’emporter, afin de ne pas laisser filer le club de la capitale loin en tête du classement, la première mi-temps dresse le portrait d’un Monaco méconnaissable. Les troupes de Leonardo Jardim, l’entraîneur portugais de l’ASM, sont punies peu après la demi-heure de jeu, puisque Serge Gakpé, après s’être joué de Raggi ouvre le score pour Amiens, grâce à une frappe croisée du pied gauche (1-0, 31e). Par ailleurs, l’attaquant picard retrouvait son ancien club, puisque Gakpé évoluait au sein de l’AS Monaco entre 2001 et 2011.

La seconde mi-temps aura été davantage en faveur des visiteurs. Cependant, l’égalisation ne viendra pas cette fois-ci de Radamel Falcao, pourtant meilleur buteur de ligue 1 avant cette journée avec 13 réalisations, mais bien de Jovetic. Alors que ce dernier entre sur la pelouse peu après l’heure de jeu, il lui aura fallu six minutes pour endosser le rôle de sauveur, et permettre à ses coéquipiers d’égaliser à la 67e minute de jeu (1-1, 67e).

Dans un match où chacun aura eu sa mi-temps, Amiénois et Monégasques se quittent sur ce score de 1-1, un résultat qui arrange plutôt les hommes de Pélissier, car Amiens reste sur cinq matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Monaco en revanche avait peut-être la tête à la ligue des champions, où ils seront opposés à Leipzig mardi soir, peu importe, ce faux pas sonne comme une offrande pour le PSG.

… Et Paris en profite

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le Paris Saint Germain. Les joueurs d’Unai Emery, opposés à Nantes ce samedi 18 novembre, proposent une équipe légèrement remaniée. On observe la présence de Yuri Berchiche à la place de Kurzawa, et surtout l’absence de Kylian Mbappé au profit de Di Maria. Pastore était également titulaire.

De son côté, Nantes l’avait promis, une défense de fer allait être plantée devant les cages du gardien roumain Tatarusanu. En effet, le tacticien Claudio Ranieri opte pour une défense à quatre défenseurs centraux, et un milieu à cinq. Si le début de la rencontre nous montre des Nantais plutôt décomplexés, avec de beaux mouvements collectifs notamment en contre-attaque, c’est tout de même Edinson Cavani qui parvient à tromper le portier nantais en premier, après un magnifique décalage de Pastore (1-0, 38e). Sans montrer une extrême domination, quelques minutes plus tard, Di Maria assomme le FC Nantes, Paris mène 2-0 à la pause.

En seconde mi-temps, on assiste à un sursaut d’orgueil de la part des Canaris, qui vont réduire le score par l’intermédiaire de Nakoulma (2-1, 60e). Malgré tout, peu habitués à paniquer cette saison, les Parisiens reprennent progressivement le match en main et creusent l’écart par Pastore (65e), qui n’avait plus marqué depuis la troisième journée (PSG 6-2 Toulouse), et Cavani (79e), qui signe donc un doublé. L’attaquant uruguayen se hisse ainsi en première place du classement des buteurs, avec 15 buts. Grâce à cette victoire, Paris relègue son dauphin Monaco à six points, avant le choc Monaco-PSG dimanche prochain à Louis II. Cette lourde défaite du FC Nantes ne remet toutefois pas en cause le très bon début de saison réalisé jusqu’ici.

Le coup d’arrêt pour Lyon

Deux semaines plus tôt, l’Olympique Lyonnais réalisait une démonstration face à Saint-Etienne lors du derby, avec un score-fleuve de 5-0 sur la pelouse de Geoffroy Guichard. Ce dimanche, il en est tout autrement, Lyon est resté muet, et muselé par une bonne équipe de Montpellier. Bruno Genesio, le coach lyonnais, a dû s’adapter à l’absence de Nabil Fekir, suspendu. Résultat, seulement trois tirs cadrés pour l’OL, c’est bien trop peu pour espérer mieux qu’un match nul.

L’événement marquant du match? Certainement la célébration de Fekir imitée par les supporters de Lyon en tribunes, qui n’ont d’ailleurs pas hésité à exposer des maillots au nom de l’attaquant lyonnais. Bref, score nul et vierge, Montpellier a le mérite d’avoir tenu en échec Monaco, Paris et Lyon, et confirme son statut de meilleure défense du championnat… Quant à Lyon, le club serait-il sujet à une Fekir-dépendance?

Marseille sauve les meubles

L’Olympique de Marseille se déplaçait à Bordeaux pour y vaincre une malédiction… 40 ans que les Marseillais ne parviennent pas à s’imposer sur la pelouse girondine en championnat. En effet, la dernière victoire de l’OM à Bordeaux remonte au 1er octobre 1977, une éternité.

Ainsi Bordeaux compte poursuivre cette série, et cela débute de la meilleure des manières, puisque Nicolas de Préville, bien aidé par une erreur d’Anguissa, enroule parfaitement sa frappe pour tromper Mandanda, imparable (1-0, 3e). La possession est plutôt marseillaise durant cette première période, mais elle s’avère stérile, peu d’occasions franches, si ce n’est une tête de Mitroglou (40e), les locaux mènent 1-0 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, le match baisse en intensité et il faut attendre l’heure de jeu pour entrevoir la frappe puissante de Sankharé pour Bordeaux, repoussée des poings par le gardien marseillais (60e).

À noter également l’entrée sur la pelouse d’Olivier Verdon pour les Girondins, pour le premier match en ligue 1 de sa carrière. Bordeaux semble se diriger vers la victoire, mais lors de la dernière occasion de la partie, après un coup franc effectué par Mandanda, neuf Marseillais se situent aux environs de la surface de réparation bordelaise, dont Sanson qui à l’issue d’un cafouillage, crucifie Costil (1-1, 94e). Alors oui, Marseille n’a pas mis fin à la malédiction, mais s’estime heureux d’arracher un point in extremis. Bordeaux reste 9e au classement.

Les autres matchs, Lille se rebiffe, Metz fait du sur place

La passe de deux pour Lille! Les Dogues semblent enfin avoir lancé leur saison, en obtenant une deuxième victoire consécutive en championnat, après avoir battu vendredi soir l’AS Saint-Etienne 3-1. Si dans le jeu, l’équipe de Bielsa est encore loin d’être parfaite, elle parvient désormais à afficher de meilleurs résultats d’un point de vue comptable, les Lillois sont certes 18e, mais reviennent à un point de Strasbourg, vainqueur de Rennes 2-1. La première de Julien Sablé sur le banc stéphanois a donc quelque peu été gâchée.

De son côté, Dijon réalise une très bonne opération en s’imposant face à Troyes 3-1 au stade Gaston Gérard grâce notamment à un doublé de Tavares. Les Dijonnais, avec 15 points, dépassent leur adversaire du soir au classement, au profit d’une meilleure attaque, et s’éloignent surtout de la zone rouge. La zone rouge, c’est le quotidien du FC Metz cette saison. Incapables de marquer à Toulouse, les Messins n’arriveront pas à faire mieux qu’un 0-0, et s’enfoncent dans le classement. Toujours bonne dernière, la formation messine pointe à huit longueurs du 19e, Amiens.

L’œil de Sorb’on sur les stats’ invraisemblables de Cavani

Après son nouveau doublé face à Nantes, El matador affiche 15 buts au compteur en 13 matchs de championnat. Il égale ainsi le record de Salif Keita, lors de la saison 1971-1972.

Cavani c’est aussi : 6 doublés avec Paris cette saison toutes compétitions confondues, dont 4 en Ligue 1, et 68 buts marqués avec le PSG lors de ses 67 derniers matchs… Rien que ça!

Le Récap’ complet de la 13e journée

  • Lille 3-1 Saint-Etienne
  • Amiens 1-1 Monaco
  • Paris SG 4-1 Nantes
  • Dijon 3-1 Troyes
  • Strasbourg 2-1 Rennes
  • Toulouse 0-0 Metz
  • Guingamp 1-1 Angers
  • Caen 1-1 Nice
  • Lyon 0-0 Montpellier
  • Bordeaux 1-1 Marseille

Hits: 77