La sortie simultanée des albums des frères Gallagher

La sortie simultanée des albums des frères Gallagher

Il faut croire que cette fin d’année 2017 est celle des frères Gallagher. Liam a sorti son premier album solo As you were en octobre dernier dans le style très britpop qu’on lui connaît bien. Son frère Noel a quant à lui sorti le sien ce vendredi 24 novembre dans un style totalement différent. Malgré ces différences.

Ces albums aux styles très différents semblent refléter les différends qu’entretiennent les deux frères!

Le come-back de Liam : une nouvelle prouesse artistique

L’album pop-rock As you were de Liam Gallagher est sorti en octobre 2017, produit par Warner Bros. C’est une véritable réussite artistique que nous offre Liam. Il y travaille effectivement avec l’aide de producteurs de renom comme Andrew Wyatt pour le titre «China Town», Greg Krustin (qui a travaillé pour Adele, Beck…) pour «Wall of glass», «Paper crown», «Come back to me» et «Doesn’t have to be that way» ainsi que Grech-Marguerat, connu pour avoir aidé Radiohead également, pour le reste de l’album.

Il a été numéro un des charts britanniques dès la sortie de son album et cumule les critiques positives. C’est la première fois que Liam se produit sans les autres membres de son groupe Beady Eye (autres membres d’Oasis). Pourtant, Liam avait dit qu’il n’était pas question qu’il fasse un album solo.

Cet album est pour beaucoup une sorte de résurrection du style d’Oasis qui a tant plu jusqu’à présent. Cet album est composé de 15 chansons qui reflètent toutes à juste titre le style de Liam. Les paroles sont très touchantes et teintées d’un fond de rock’n’roll. Cet opus est audacieux et confirme le talent incontestable des Gallagher. Liam, qui était rarement à l’origine des chansons d’Oasis, s’en sort avec brio pour cet album solo qui dégage une réelle émotion. Les paroles nous font écho et nous rendent nostalgique de l’ex-groupe. L’album reste ainsi cohérent dans son ensemble, aucun titre n’est à «jeter» et tous apportent quelque chose à l’opus. Son style se rapproche des chansons de John Lennon, pour celles plus douces. Mais il peut aussi bien être très rock pour d’autres chansons. Tout cela contribue à la signature de Liam.

L’annonce de l’album de Noel Gallagher et de sa tournée mondiale

Après 2 ans de silence Noel Gallagher sort son troisième album, en partenariat avec le très célèbre label Caroline International. Il opère un nouveau virage avec un style beaucoup plus indie que celui de son frère ou même que ses précédents albums. Avec la sortie de Who built the moon? Avec l’aide des High Flying Birds sorti le 24 novembre comporte 11 titres. On constate en effet qu’il s’est associé au DJ et au compositeur de bande originale David Holmes. Ce dernier a d’ailleurs un style se rapprochant plus du jazz, du rock et du funky.

Comme il l’explique lui-même, ce nouvel opus est dans la même ligne droite que Chasing Yesterday, son précédent album. Toutefois, son nouvel album réalisé avec Holmes apporte une sophistication sonore. Il faut s’attendre notamment à des touches électro, le rendant plus innovant que l’album de Liam. Cette touche de modernité ne manquera pas de toucher un plus large public que celui qui est fidèle à Noel depuis les années 90. Leur collaboration s’inspire de styles éclectiques comme de la pop française, du disco, du classique, de l’électro, du dance, de soul et bien évidemment de rock.

Son album est certes innovateur par rapport au style de base du chanteur, mais on attend de voir avec impatience les avis des fans, seront-ils déçus de ne pas retrouver là l’esprit britpop de Noel, ou sa nouvelle performance artistique les surprendra agréablement?
La sortie de l’album s’accompagne donc naturellement de sa tournée mondiale en 2018. On peut désormais compter deux dates à l’Olympia de Paris les 3 et 4 avril prochains.

L’éternelle question quant à l’éventuelle reformation du groupe Oasis

La fin du groupe Oasis en 2009 intervient juste avant leur parution au festival Rock en Seine. Les deux frères Gallagher, dont on regrette la séparation, nous livrent des avis plutôt convergents quant à la possible recomposition du groupe.

Effectivement, malgré la querelle permanente que se livrent les deux frères, Liam a annoncé récemment son envie de réunir à nouveau le groupe. On note par ailleurs qu’il tient son frère Noel pour responsable de l’échec de ce dernier. Dans une interview du Parisien, il exprime directement sa demande à son frère. Il se dit prêt à reformer le groupe à n’importe quel moment. «La balle est dans son camp» a-t-il dit.

Noel Gallagher n’est pas cet avis. Étant tout aussi direct que son frère, il annonce au magazine Q que la recomposition du groupe Oasis le tuerait. Pour lui, le groupe mythique n’est en aucun cas un échec mais cela reste du passé, et n’apporterait rien de bon ni de nouveau à sa carrière.