Ingérence russe, facture du Brexit, affaire Lafarge en Syrie… La Semaine en Bref

Ingérence russe, facture du Brexit, affaire Lafarge en Syrie… La Semaine en Bref
  • FRANCE / SYRIE : L’entreprise Lafarge accusée de financer le terrorisme en Syrie

Ce vendredi, trois cadres de l’entreprise de BTP Lafarge ont été mis en examen. L’entreprise de bâtiments et travaux publics, dont une filiale est située en Syrie, est en effet accusée de financer indirectement des organisations terroristes. En l’occurrence, les trois cadres en questions sont soupçonnés d’avoir versé de l’argent à l’Organisation Etat Islamique entre 2012 et 2014, pour continuer à faire faire fonctionner la cimenterie de Jalabiya dans le nord de la Syrie. 20 000 dollars auraient ainsi pu être virés à l’OEI et les divers versements auraient ensuite été camouflés via des fausses pièces comptables. L’enquête suit son cours…

Ce qu’en dit France TV info

Ce qu’en disent les Echos 

Ce qu’en dit le Nouvel Obs

 

  • ETATS-UNIS / RUSSIE : L’ancien conseiller de Donald Trump inculpé dans l’affaire des ingérences russes

L’ex-conseiller de Donald Trump, Michael Flynn vient d’être inculpé par la justice américaine pour avoir entravé les enquêtes sur l’ingérence russe. Michael Flynn en effet avoué avoir fait de fausses déclarations lors de l’enquête, et avoir en réalité pris contact avec la Russie à la demande d’un haut cadre de l’équipe Trump. Il a également confessé avoir caché des discussions qu’il aurait eu entre hauts fonctionnaires, diplomates… De son côté, la Maison Blanche cherche à minimiser l’implication potentielle de Donald Trump, et a récemment affirmé dans un communiqué : “Rien dans le plaider coupable ou les chefs d’inculpation n’implique d’autres personnes que M. Flynn”.

Ce qu’en dit Le Télégramme 

Ce qu’en dit L’Express

Ce qu’en dit Radio Télévision Belge Francophone 

 

  • CRISE MIGRATOIRE : l’Union africaine prend des mesures contre l’esclavage en Libye

En marge du sommet Europe-Afrique à Abidjan, des représentants de l’Union africaine et l’Union européenne se sont réunis mercredi 29 novembre pour adopter une série de mesure pour endiguer le trafic d’humains notamment en Libye. Les autorités vont procéder à des évacuations d’urgence pour ceux qui désirent quitter la Libye. Ils estiment “entre 400 000 et 700 000” migrants se trouvant actuellement en Libye. 3 800 migrants à Tripoli vont être rapatriés dans leur pays respectifs. Les autorités ont aussi décidé de la création d’une commission d’enquête, de renforts policiers, d’un organisme de renseignement et d’une communication pour dissuader les jeunes de voyager clandestinement.

Ce qu’en dit Geopolis

Ce qu’en dit Libération

 

  • EUROPE : L’Angleterre et l’Union Européenne s’entendent sur la facture du Brexit

L’Union Européenne et le Royaume-Uni se sont entendus sur le montant du divorce. Un “chèque de départ” que devrait payer le RU à l’UE, et qui devrait s’élever de 45 et 60 milliards d’euros, selon The Telegraph. Il reste encore la question irlandaise qui reste à trancher.Dublin demande à Londres de ne pas reformer une frontière dure (en termes de contrôles policiers et douaniers) entre l’Irlande et l’Irlande du Nord.

Ce qu’en dit France 24

Ce qu’en dit Le Monde

 

  • RD-CONGO : Manifestations anti-Kabila violemment réprimées

De nombreuses manifestations interdites par les autorités contre le président au pouvoir ont eu lieu jeudi 30 novembre dans tout le pays. Une “journée de la colère” décrétée par l’opposition a réuni de nombreux Congolais réclamant le départ de leur président Joseph Kabila, dont le mandat a pris fin en décembre 2016, avant la fin de l’année et que ce dernier renonce à se présenter à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre 2018. La contestation a été de courte durée, la police a réprimé toute opposition. La journée de mobilisation s’est terminée par la mort d’une personne, plusieurs arrestations dont celle de dirigeants du parti d’opposition l’UDPS.

Ce qu’en dit Geopolis 

Ce qu’en dit Voaafrique 

  • CORÉE DU NORD : Nouveau tirs de missile, Washington menace de “détruire” le régime nord-coréen

Après deux mois sans provocation, le régime de Kim Jong-Un a de nouveau procédé, dans la nuit du mardi au mercredi, à des essais nucléaires. Le pays a annoncé avec fierté être un Etat doté de l’arme nucléaire et être capable de viser n’importe quelle ville du continent américain. Les dirigeants n’ont pas manqué de condamner ce nouvel essai balistique. Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réunit d’urgence mercredi 30 novembre. L’ambassadrice américaine Nikki Haley a menacé de “détruire complètement” la Corée du Nord “en cas de guerre”.

Ce qu’en dit Le Point 

Ce qu’en disent Les Echos 

 

  • DIPLOMATIE : Emmanuel Macron en tournée en Afrique

Emmanuel Macron a entamé lundi 27 novembre sa première tournée en Afrique en passant par le Burkina Faso, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Lors de son discours à l’université de Ouagadougou, le président de la République s’est présenté comme appartenant à “une nouvelle génération qui ne vient pas dire à l’Afrique ce qu’elle doit faire” et en dénonçant les crimes de la colonisation européenne. Il s’est engagé à restituer le patrimoine africain au pays concerné notamment le Bénin, avant la fin de son mandat. Cependant, une séquence a attiré l’attention. Une blague d’Emmanuel Macron à l’égard du président burkinabé Kaboré a enflammé les critiques. Accusée d’une attitude “paternaliste”, il a jugé la polémique “ridicule”.

Ce qu’en dit France TV info

Ce qu’en dit Sciences et avenir

 

  • DIPLOMATIE ANGLAISE : Theresa May en tournée au Moyen-Orient

Avec l’approche du Brexit, Theresa May cherche à renforcer ses liens avec ses autres partenaires internationaux. Et cette semaine la Première Ministre britannique était en tournée dans le Moyen-Orient. Elle s’est notamment rendu en Arabie Saoudite et en Jordanie. En Arabie Saoudite, elle cherche à convaincre le gouvernement de faciliter l’aide humanitaire au Yémen, via l’ouverture du port de Hodeida. Et en Jordanie, elle souhaite impliquer le Royaume-Uni dans l’économie du pays, mais aussi fournir la Jordanie en soutien militaire, afin de protéger les frontières avec la Syrie et combattre l’Organisation Etat Islamique.

Ce qu’en dit The Independent 

Ce qu’en dit L’Orient Le Jour 

 

  • LGBT : Trudeau en larme devant la communauté LGBT et le Sénat australien adopte le mariage gay

Devant le parlement canadien, le Premier ministre Justin Trudeau, en larmes, a présenté des excuses, mardi 28 novembre, au nom de l’Etat canadien auprès de la communauté LGBTQ (Lesbienne, Gay, Bisexuelle, Transgenre, Queer) du pays pour l’oppression qu’elle a subit. Pour cela, le Premier ministre a décidé d’indemniser 3 000 victimes de discrimination pour 100 millions de dollars  

Le Sénat australien a adopté, mercredi 29 novembre, la légalisation du mariage homosexuelle. La loi passera dans la Chambre basse dans quelques semaines.

Ce qu’en dit Le Télégramme 

Ce qu’en dit Vanity Fair

Ce qu’en dit Le Journal de Montreal 

 

  • POLITIQUE : Les comptes bancaires du Front National bloqués

La Société Générale a clôturé les comptes bancaires de Front National. Dès lors, la président du parti Front National a annoncé qu’elle allait porter plainte. D’un point de vue très pragmatique la fermeture des comptes enfreint en effet radicalement le fonctionnement du parti. Par exemple le FN ne peut plus prendre en compte d’adhésions. Mais dans un rapport, la Banque de France estime que la Société Générale n’est pas en tord. En effet, elle n’aurait enfreint aucune règle bancaire en fermant les comptes du FN. La Société Générale aurait en effet agit sous des motivations purement bancaires, ni par discrimination, ni par décision politique. Malgré tout, les raisons concrètes de la fermeture des comptes du FN n’ont pas été divulguées, la Société Générale se retranche derrière le “secret bancaire”.

Ce qu’en dit RTL

Ce qu’en dit L’Expansion

Ce qu’en dit Le Monde 

 

Rédigé par Gaelle Kabongo et Marie Mougin