Rentre dans le Cercle

Rentre dans le Cercle

«Le Cercle», voilà le brillant projet du rappeur Sofiane, alias Fianso, lancé depuis le 8 septembre 2017. Ce projet réunit en vidéo rappeurs connus et moins connus autour de culture urbaine, de rap et de freestyle.

C’était le 25 août 2017 sur les ondes de Skyrock, lors du Planète Rap du rappeur PLK. Sofiane a annoncé son troisième projet de l’année. Après sa mixtape #JesuispasséchezSo en janvier et son album Bandit Saleté en mai, le rappeur propose un projet innovant et unique. Ce projet permet aux rappeurs émergents de se faire un nom, entouré par des piliers du rap. D’ailleurs, le titre «Le Cercle» en featuring avec Hornet La Frappe, GLK et YL, sorti dans l’album Bandit Saleté, est quelque peu annonciateur de ce projet…

Déjà dix épisodes…

Les épisodes du Cercle, diffusés sur la chaîne Youtube «Daymolition», s’ouvrent sur une présentation des différents artistes présentés par Fianso. Chaque épisode, bimensuel, propose un lieu différent : un hangar, un terrain de basket…, le décor est travaillé. Avant que le freestyle ne commence, un des clips de l’artiste en question est introduit pour présenter son univers, ainsi que son nom, son département, sa ville, son âge et son dernier projet musical.

Durant l’épisode survient quelques coupures, généralement deux ou trois, lors desquelles Fianso interviewe des professionnels de la culture urbaine : Yann Forgues, éditeur et rédacteur en chef du magazine papier RAP R & B (épisode 6); ou encore Pascal Cefran, animateur sur le Mouv’ (épisode 5).

Les invités balancent des anecdotes sur leur métier. Ils répondent aux questions préparées par l’hôte : l’évolution du format des médias pour Yann Forgues, la liberté d’expression à la radio pour Pascal Cefran,…

Un projet mêlant rappeurs en place et nouveaux talents

Dans chaque épisode, Sofiane invite deux voire trois rappeurs connus du grand public. Des pionniers du rap comme Sinik (épisode 5), Médine (épisode 3) ou Busta Flex (épisode 7). Ce sont des artistes présents dans le rap game depuis moins longtemps mais qui ont su s’imposer. On y retrouve par exemple Georgio ou Josman (épisode 9), Aladin ou Take a Mic (épisode 6), Vald ou PLK (épisode 2), Big Flo et Oli (épisode 5), Sadek (épisode 7), Guizmo (épisode 3),… Ces apparitions, pas nécessaires en termes de reconnaissance, servent surtout à satisfaire les fans et à les faire patienter entre deux projets.

La clé du projet se trouve dans ces rappeurs de l’ombre. Ces rappeurs encore inconnus de la grande scène musicale française. Ce sont des artistes prometteurs choisis spécialement par Sofiane pour leur donner une certaine visibilité. La chance est donnée à tout le monde, même à ceux qui sont pris moins au sérieux dans le milieu. C’est d’ailleurs le cas pour le youtubeur-humoriste Mister V, présent dans l’épisode 4.

Dans ce lot, ceux qui ont réussi à se démarquer sont sûrement le jeune rappeur lyonnais en ascension, Zeguerre (épisode 6), ou encore le rappeur KPoint qui a eu l’originalité de rapper avec comme seul beat une guitare (épisode 3, 15ème minute).

Un projet innovant

La grande innovation de ce projet vient sûrement de la présence de femmes dans les épisodes. En effet, le rap est souvent catégorisé comme un milieu essentiellement masculin. Il est donc plutôt rare de voir des femmes mises sur le devant de la scène. Pourtant, Sofiane a eu l’idée d’inviter des rappeuses bourrées de talent : Sianna (épisode 4) ou encore Chilla (épisode 5, 16ème minute).

En bref, c’est un alliage entre rappeurs de tout âge, de tout niveau et de toute popularité. Cela confère un équilibre à ce projet novateur et enrichissant pour tous, pour le public et pour les artistes. Comme le dit Sofiane dans l’épisode 5, à la fin de l’excellent freestyle du rappeur Take a Mic :

«C’est pour ça qu’on fait ce métier igo, parfois il y a des mecs qui font des trucs de fou et même moi je suis égaré.»

Ce projet vit par et pour l’amour du rap.

Hits: 151