Le Foll horizon du PS

Le Foll horizon du PS

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement de François Hollande s’est déclaré hier (9 janvier) candidat au poste de premier secrétaire du PS.

Ils ont jusqu’au 27 janvier pour se déclarer candidat au poste de secrétaire général du PS, et ainsi succéder à l’ancien chef bérézina Jean-Christophe Cambadélis. Le député Luc Carvounas et Olivier Faure sont pour le moment les seuls à lui faire face. Quant à Julien Dray,  il dit n’y penser « pas qu’en se rasant ».

Un parti au bord du gouffre

Des militants épuisés, un parti défait depuis la dernière présidentielle… Le défi est grand pour le prochain secrétaire général du PS. Candidat mais pas fou, Le Foll reste lucide: « les défis sont nombreux : le PS fait face à une double défaite, présidentielle et législative. Il est exsangue, inaudible aux oreilles des Français ». Depuis les 6 % et des poussières de Benoît Hamon, le parti est en pleine déliquescence. Sans tête et obligé de vendre son toit. Le Foll se dit prêt à renouveler un parti ringardisé par Emmanuel Macron.

Le P(L) S : une ossature à retrouver

C’est un parti vidé depuis la présidentielle. Tous partis, tous trahis: le PS est le Kill Bill de la politique. Il lui faut se réinventer, trouver une colonne vertébrale et des idées. L’espace est restreint entre Emmanuel Macron à droite et Jean-Luc Mélenchon à gauche. Alors, opposant ou sympathisant au président en fonction ? Stéphane le Foll  se déclare opposant, arguant avoir voté contre le budget. Dès lors, au regard de sa page Facebook, on constate les vagues d’encouragements qu’il reçoit.  En effet, il semble être la personnalité la plus appréciée au PS aujourd’hui, cumulant autour de 30 % d’opinions positives chez les Français.

Le Foll va devoir changer le disque PS qui passait en boucle du Lara Fabian : « Tout, tout, tout est fini entre nous », à du Queen et crier « Show must go on! ».

Source photo: ladepeche.fr 

Hits: 99