Cavani, el matador : qui es-tu ?

Cavani, el matador : qui es-tu ?

Le 2 novembre 2017 est sorti chez les éditions Hugo Sport, Cavani, el matador. Une biographie d’une forme différente qui retrace la carrière du joueur et de la culture uruguayenne.

L’auteur de cet ouvrage, Romain Molina, a déjà écrit auparavant Galère football club et Unai Emery – el maestro. Cet auteur indépendant explique lui-même qu’il n’est pas journaliste mais qu’il fait du journalisme. Il se considère même plutôt comme un conteur d’histoire. C’est pourquoi il n’a pas voulu faire une biographie classique.

Ainsi tout au long de son livre, on peut retrouver plus de 80 témoignages. Il a voulu parler de Cavani mais évoquer également tout ce qui gravite autour du joueur. Le projet lui a pris cinq mois dont un mois et demi d’écriture.

Cavani, qui es-tu ?

Cavani est un attaquant de 30 ans parmi les meilleurs au monde. Passé par Danubio, Palerme ou encore Naples, il joue actuellement au Paris-Saint-Germain. Son surnom de matador (tueur) provient du fait qu’il soit d’une efficacité impressionnante face aux buts. Sur l’année civile 2017, les chiffres parlent pour lui puisqu’il est le troisième meilleur buteur mondial avec 53 réalisations juste derrière Lionel Messi avec 54 buts et Harry Kane 56. L’Uruguayen est originaire de Salto une ville qui se trouve à 6h de Montevideo. Les zones situées à l’extérieur de la capitale sont appelées « l’interior ».

«Cavani c’est juste un “mec de l’interior”, rien de plus avec tout ce que cela représente, le rapport à la nature, à la vie et à la liberté » – Romain Molina –

Son lien avec la nature définit son jeu puisque Cavani compare l’art de l’attaquant à l’art de la pêche. Molina décrit ainsi le matador: « c’est un mec qui n’a pas dévié, il a évolué avec l’âge et l’expérience. Il n’a jamais vraiment changé il a toujours les mêmes amis, les mêmes goûts. Il a gardé un côté enfantin mais il est mature, il fait des études et plein d’autres choses en dehors du foot. Edinson Cavani c’est Edi un mec de Salto. »

De quoi parle le livre ?

« C’est un livre qui n’est pas sur Cavani mais autour d’Edinson Cavani. Je me suis servi de sa carrière comme un prisme afin d’aborder d’autres thèmes les gens qui l’entourent, son recrutement à Palerme… », explique Molina. C’est un livre qui évoque le parcours de l’Uruguayen. L’auteur laisse la parole aux gens qui l’ont connu car selon lui c’est eux qui peuvent en parler le mieux. Ainsi dans l’ouvrage il y a des interventions telles que son entraîneur à Naples, son premier préparateur physique, le capitaine de l’Uruguay Diego Lugano ou encore son coéquipier Javier Pastore.

Mais c’est aussi un livre qui parle de l’Uruguay en général, en utilisant l’angle culturel et social de « l’intérior », à travers le football, son identité et le métissage. « J’ai essayé de faire quelque chose le plus authentique possible avec tout ce qui gravitait autour de Cavani afin de parler de foot », souligne Romain.

Des anecdotes sur El Matador

Une anecdote marquante qui montre la simplicité de l’homme : il est allé une fois avec l’intendant du Paris Saint-Germain à Rambouillet pour pêcher. Sur place il a payé son ticket, il a mis ses bottes en caoutchouc, il est parti pêcher et est revenu avec 2 poissons chats. Le week-end il marque 2 buts et le lundi il va voir l’intendant et lui dit: “tu as vu 2 poissons égale 2 buts”.

Une autre anecdote qui s’est déroulée quelques jours après un match contre le Chili avec l’équipe d’Uruguay des moins de 20 ans au Paraguay. Ce match avait été particulièrement épuisant, l’ensemble des joueurs avaient perdu près de 3 ou 4 kg. Alors que tous les joueurs étaient fatigués, Cavani le matin se fabrique une canne à pêche artisanale; il va pêcher dans un petit lac et le soir même, il marque le but qui qualifie son pays pour la coupe du monde des moins de 20 ans.

Cavani est sur le terrain comme il l’est en dehors. Il est dépeint comme un homme généreux, humble, exemplaire, simple. De plus, né un 14 février, il ne pouvait être qu’aimé !

Hits: 225