LA SEMAINE SPORTIVE EN BREF #5 : Paris tombe face à Lyon, Les Français malheureux à l’Open d’Australie, Sainz remporte le Dakar…

LA SEMAINE SPORTIVE EN BREF #5 : Paris tombe face à Lyon, Les Français malheureux à l’Open d’Australie, Sainz remporte le Dakar…

A l’honneur cette semaine, dans ce nouveau numéro de la semaine sportive en bref, la 22ème journée de Ligue 1 avec la défaite du PSG face à Lyon, l’Open d’Australie ne réussit pas face aux Français, Carlos Sainz vainqueur de la 40ème édition du Dakar, Ronaldinho fait ses adieux, et, en rugby, Brunel dévoile sa liste… Sorb’on vous dit tout !

[FOOTBALL] – Ligue 1 : Lyon s’offre Paris, l’OM enchaîne

C’était le choc de cette 22ème journée du Championnat de France. Lyon recevait le Paris Saint-Germain, au Groupama Stadium, la rencontre s’est jouée à guichets fermés, avec un peu moins de 800 supporters parisiens. Avec Mbappé, mais sans Neymar, le PSG entre dans le match de la plus mauvaise des manières, la faute à Nabil Fekir, à l’origine d’un coup-franc magistral, qui trompe Aréola, dont le placement est discutable. Lyon mène 1-0 à la deuxième minute de jeu, mais Paris égalise juste avant la pause grâce à une puissante reprise de volée, signée Kurzawa. A noter également la blessure de Mbappé, contraint de céder sa place, la gravité de la blessure ne semble toutefois pas engagée. En seconde période, Paris tient le ballon, mais l’expulsion de Daniel Alves renverse le match. A dix contre onze, Paris encaisse un but en toute fin de match, réalisé par Depay, qui permet aux Lyonnais d’arracher les trois points, et de remonter à la deuxième place.

Dans les autres matchs de cette journée, Marseille a confirmé son statut de candidat sérieux au podium, puisque plus tôt, vendredi, les Olympiens sont sortis indemnes du piège caennais. En effet, grâce à des réalisations de Dimitri Payet sur pénalty, et de Florian Thauvin, l’OM signe là sa quatrième victoire consécutive en Ligue 1. De son côté, Monaco, a assuré l’essentiel à domicile face à Metz en s’imposant 3-1 grâce à Jorge, Ghezzal et Roni Lopes, mais reste toujours 4ème au classement. Bordeaux se réveille, tourmenté dans différents problèmes extra-sportifs, les Girondins sont tout de même parvenus à arracher la victoire à Nantes, par l’intermédiaire de Nicolas de Preville (1-0) et remonte au classement (12ème). Même score pour Nice, qui bat Saint-Etienne à l’Allianz Riviera, l’unique buteur de la rencontre se nomme Cyprien, sur coup franc, ce qui permet aux Aiglons de revenir à hauteur de Nantes. Enfin, week-end difficile pour Toulouse et Lille, qui s’inclinent respectivement contre Montpellier (2-1) et Troyes (1-0).

  • Gourvennec à Bordeaux, c’est fini !

Jeudi, les Girondins de Bordeaux ont annoncé par communiqué se séparer de leur entraîneur Jocelyn Gourvennec. En crise sur le terrain depuis des semaines, cette décision était attendue pour le 12e du championnat. Si le nom de Michel Preud’homme a circulé pendant la semaine, c’est finalement l’Uruguayen Gustavo Poyet qui a été choisi pour remplacer le Breton. Rappelons que Gourvennec était parvenu à hisser les Girondins à la 6e place de Ligue 1 l’an passé. Son successeur aura donc la lourde tâche de faire renouer l’équipe avec la victoire, alors qu’il n’a pour l’instant, en tant qu’entraîneur, que remporté la D3 anglaise en 2012.

Jérémy Toulalan, milieu de terrain, a annoncé son départ à la suite de son entraîneur mais ne pourra pas rejouer en Ligue 1 cette saison. Le joueur pourrait donc s’engager à l’étranger, ou, à 34 ans, annoncer sa retraite.

  • Ronnie, merci pour tout.

Une page s’est tournée dans l’histoire du ballon rond puisque le Brésilien Ronaldinho a mis un terme à sa carrière. C’est son frère qui a annoncé la nouvelle, au média O Globo (Brésil), mardi dernier. Ainsi Ronaldinho s’éloigne du football professionnel à l’âge de 37 ans, mais avec un palmarès à couper le souffle. Avec son équipe nationale, le Brésil, Ronnie remporte la Coupe du monde 2002, aux côtés d’un certain Ronaldo. Après un passage au Paris Saint Germain, où l’Europe découvre un garçon qui déborde de talent, il s’engagera par la suite avec le FC Barcelone. Et c’est au sein de l’équipe catalane qu’il va décrocher la Ligue des Champions (2006), et deux Liga (2005, 2006). Personnellement, il se distingue en obtenant le Ballon d’or en 2005. Enfin, après avoir remporté le Scudetto avec le Milan AC (2011), il préfère retourner au Brésil, afin d’évoluer à Flamengo, puis à l’Atlético Mineiro. Ronaldinho a écrit une lettre d’adieu, assez émouvante, où l’on pouvait lire notamment : « Merci mon Dieu, pour cette vie que tu m’as donnée, pour ma famille, mes amis et ma profession ! Après trois décennies dédiées au football, je dis au revoir à mon plus grand rêve, un rêve qui s’est réalisé ! »

[TENNIS] – L’Open d’Australie est lancé !

L’Open d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison, a débuté ce lundi pour deux semaines. Dès les premiers tours, certains joueurs parmi les meilleurs au classement ATP ont été éliminés. C’est le cas notamment de John Isner, 16e joueur mondial, qui a été battu par le 78e mondial, l’Australien Matthew Ebden. De même, Milos Raonic, 23e au classement ATP, a été sorti par le 86e joueur mondial, le Slovaque Lukas Lacko.

Au tour suivant, Stan Wawrinka, vainqueur de l’édition 2015 de Roland Garros et de l’édition 2016 de l’US Open, 8e joueur mondial, s’est vu battre par l’Américain Tennys Sandgren, 97e au classement ATP. Enfin, le 4e joueur mondial, Alexander Zverev, a également été sorti au troisième tour par le Sud-Coréen Hyeon Chung, 58e au classement mondial.

En revanche, Roger Federer, Novak Djokovic et Dominic Thiem sont tous trois qualifiés pour les huitièmes de finale et Rafael Nadal, Grigor Dimitrov et Marin Cilic ont réussi à se qualifier pour les quarts de finale du tournoi.

Chez les femmes, la 5e joueuse mondiale, Vénus Williams, a été éliminée dès le premier tour par la Suissesse Belinda Bencic. Au deuxième tour, c’est la 3e joueuse mondiale, Garbiñe Muguruza, qui s’est inclinée face Su-wei Hsieh, 88e joueuse au classement. Il faut également noter la défaite de la tenante du titre au Roland Garros l’année passée, Jelena Ostapenko, 7e joueuse mondiale, battue au troisième tour par la 33e joueuse du classement WTA, Anett Kontaveit.

Les deux premières joueuses mondiales sont quant à elles toujours en lice. Simona Halep doit disputer un huitième de finale contre Naomi Osaka tandis que Caroline Wozniacki est d’ores et déjà qualifiée pour les quarts de finale. La 4e joueuse mondiale, Elina Svitolina s’est également qualifiée pour les quarts de finale.

  • Sale semaine pour les Français !

Chez les hommes, plus aucun Français n’est encore en compétition. Lucas Pouille, Jérémy Chardy et Benoît Paire ont tous trois été éliminés dès le premier tour du tournoi. Au tour suivant, c’est Gaël Monfils qui s’est vu sorti par Novak Djokovic et Gilles Simon a été contraint d’abandonner à cause d’une blessure à la cuisse gauche, antérieure au tournoi. Puis, au 3e tour, c’est Richard Gasquet qui a fait les frais de la qualification du Suisse, Federer, pour les huitièmes de finale. De même, Jo-Wilfried Tsonga a été battu par l’Australien Nick Kyrgios. S’il avait éliminé David Goffin, 7e joueur mondial au 2e tour, Julien Benneteau a en revanche été éliminé par Fabio Fognini au tour suivant.

Chez les femmes, Kristina Mladenovic s’est vue sortie dès le premier tour, élimination qui marque sa 15e défaite consécutive. Pauline Parmentier a également été éliminée d’entrée de jeu par la Serbe Denisa Allertová. Enfin, au troisième tour, c’est Alizé Cornet qui s’est inclinée. Seule note d’espoir, Caroline Garcia affrontera Madison Keys en huitièmes de finale.

[RUGBY] – La course à la qualification européenne

Après un week-end compliqué, dernière chance pour les clubs français de se qualifier en Coupe d’Europe. Les calculatrices sont de sortie : si La Rochelle gagne et que Clermont aussi mais avec le bonus, le Racing 92, quant à lui, perd à l’extérieur avec le bonus… Voilà un schéma bien compliqué pour désigner les huit derniers clubs de cette édition 2018. Alors, les clubs se sont lancés dans cette journée en quête de succès. Malheureusement pour certains la course s’arrête aux portes des quarts de finale : pourtant à domicile, Montpellier s’est incliné face au Leinster, déjà qualifié, sur le score de 14 à 23. Le club montpelliérain quitte la compétition tout comme Castres qui s’est incliné lourdement face au Munster 48 à 3. Défaite également pour le RC Toulon, 30 à 27, toutefois qualifié en terminant parmi les meilleurs deuxièmes. Meilleurs deuxièmes, le Racing 92 l’est aussi grâce à sa victoire au Leicester. Une victoire dans les dernières minutes dans un stade où la neige avait recouvert le terrain.

Deux autres clubs français se sont également imposés à domicile, une victoire qui leur permet de finir en tête de leur groupe. Clermont a reçu les Ospreys, La Rochelle a accueilli les Harlequins. Les Clermontois, après une première mi-temps fermée, ont déployé leur jeu et se sont imposés 24 à 7. Les Rochelais ont, quant à eux, eu du mal à développer leur jeu tout au long de la rencontre mais ont réussi à remporter leur match : 16-7. Clermont se qualifie une nouvelle fois pour les phases finales. La Rochelle continue d’écrire son histoire avec cette qualification historique : première participation, premier quart.

  • Calendrier des quarts de finale :

Leinster – Saracens
Scarlets – La Rochelle
Munster – Toulon
Clermont – Racing 92

En Challenge européen, la Section Paloise, seul club déjà qualifié, s’est imposé à l’extérieur face à Gloucester : 24-34. Seuls Brive, victorieux face à Worcester sur le score de 33 à 7, et le Stade Français qui s’est imposé 17 à 10 contre Edimbourg, accompagneront le club béarnais pour la suite de la compétition. La victoire n’a pas souri aux clubs français dans la petite Coupe d’Europe : lourde défaite au Connacht pour Oyonnax (50-14), défaite à domicile pour Lyon face à Cardiff (18-21). Pourtant victorieux face à Sale (28-21), les Toulousains ne parviennent pas à se qualifier. Même constat pour les Bordelais : défaite amère face Newport sur le score de 33 à 17, des Bordelais qui avaient largement les moyens de s’imposer et de se qualifier.

  • Calendrier des quarts de finale :

Pau – Stade Français
Edimbourg – Cardiff
Connacht – Gloucester
Newcastle – Brive

  • Pro D2, Montauban toujours leader

En Pro D2, Montauban reste leader du championnat après sa victoire à Nevers (16-18). Soyaux-Angoulême s’impose aussi face à Béziers (32-8), tout comme Perpignan sur le score de 56 à 12 contre Aurillac. A noter également la victoire à l’extérieur de Dax à Narbonne (13-41) et de Carcassonne à Vannes, terre imprenable depuis quelques semaines (12-13).

  • XV de France, la liste dévoilée

En ce qui concerne le XV de France, le néo-sélectionneur Jacques Brunel a dévoilé sa liste de 32 joueurs. Une liste dans laquelle Morgan Parra refait son apparition après deux ans d’absence. Le Clermontois fait son grand retour sous le maillot bleu, ce qui n’est pas le cas de Louis Picamoles et Baptiste Serin, tous deux évincés du groupe. Un groupe jeune et talentueux prôné par le nouveau staff à l’image d’Anthony Jelonch et de Sekou Macalou qui réalisent un très bon début de saison avec leur club respectif de Castres et du Stade Français. De nouveaux noms font également leur apparition dans le groupe : Felix Lambey, Cedate Gomes Sa, Dany Priso ou encore Matthieu Jalibert. Le jeune demi d’ouverture lancé par Jacques Brunel avec l’UBB connaitra ainsi les joies du Tournoi des VI Nations à 19 ans seulement pour qui : « Jouer pour son pays, c’est un rêve de gosse, le but ultime. ». En attendant que le rêve devienne réalité, les joueurs devront se préparer en conséquence car le Tournoi s’annonce rude avec trois déplacements mais surtout l’objectif de raviver le cœur des supporters qui attendent de voir le nouveau visage de cette équipe de France.

[DAKAR] – A 55 ans, Carlos Sainz décroche le Dakar !

Leader depuis une semaine, le Madrilène Carlos Sainz a mis fin à tout suspense ce samedi, après la 14ème et dernière étape de ce Dakar 2018. En effet, c’est lui, en compagnie de son coéquipier Lucas Cruz, qui remporte la 40ème édition, en un temps estimé à un peu plus de 49 heures. A bord de sa Peugeot 3008, il permet au constructeur Français de gagner là, son troisième succès consécutif, qui sera d’ailleurs le dernier, puisque Peugeot avait déjà annoncé son retrait de la discipline. De plus Carlos Sainz établit un nouveau record, âgé de 55 ans, il devient le vainqueur automobile le plus âgé de l’histoire. Au global, derrière lui, le Qatarien Al-Attiyah termine deuxième, juste devant le Sud-Africain Giniel de Villiers, qui complète le podium. Le Français Stéphane Peterhansel termine 4ème.

  • Top 3 Dakar 2018 :
  1. Carlos Sainz : 49h16min
  2. Nasser Al-Attiyah : + 43min
  3. Giniel de Villiers : + 1h16min

Chez les motos, c’est l’Autrichien Matthias Walkner qui remporte cette édition 2018 du Dakar, en 43 heures et 6 minutes. Il devance ainsi l’Argentin Benavides et l’Australien Toby Price.

[HANDBALL] – Le bon Euro des Bleus

Après avoir fini première de son groupe de qualification, l’équipe de France d’handball continue sur sa très bonne lancée puisqu’elle est en tête du nouveau groupe dans lequel elle évolue, étape suivante de la compétition. Les hommes de Didier Dinart devancent notamment la Croatie, qui joue à domicile, ainsi que la Norvège.

Samedi, les Français sont parvenus à vaincre les Suédois, 33 à 17, où Vincent Gérard, gardien des Bleus, a réalisé un match impressionnant. Ce lundi, les Français pourraient décrocher leur place pour les demies-finales en battant la Serbie. La rencontre est à suivre dès 18h15 !

Pour plus d’actualités, lisez notre article Les experts se sortent du piège suédois.

[MMA] – Miocic conserve son titre à Boston

La plus prestigieuse ligue professionnelle de MMA (Mixed Martials Arts) nous offrait la finale des poids lourds UFC ce samedi soir à Boston. A l’affiche, un combat opposant le Camerounais Francis Ngannou, à l’Américain Stipe Miocic, qui défendait son titre. Si beaucoup voyait Ngannou vainqueur de cette finale, qui par conséquent aurait remporté la ceinture des lourds, la réalité en a été tout autrement puisque c’est l’Américain de 35 ans qui sort gagnant de ce choc, à l’issue de cinq reprises à l’unanimité par les trois juges, un score s’élevant de 50 à 45. Résultat, le Camerounais subit là sa deuxième défaite seulement, pour onze victoires après s’être engagé il y a quatre ans dans la discipline. Miocic quant à lui, conserve son titre, et est devenu le premier dans l’Histoire à défendre son titre de poids lourd UFC à deux reprises. Ainsi, Stipe Miocic affiche un palmarès de dix-huit victoires, pour deux défaites, un palmarès que l’Américain est loin de relativiser : « Je suis le meilleur, le plus redoutable des combattants », déclare-t-il.

[DANSE SUR GLACE] – Quatrième européen consécutif pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Ce samedi, le couple Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a remporté son 4e titre européen consécutif à Moscou, à trois semaines des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang (Corée du Sud). Ils en ont également profité pour battre leur propre record du monde, totalisant 203,16 points. Cette saison, à chaque compétition où ils étaient engagés, les deux jeunes patineurs sont restés invaincus et ont comptabilisé des scores supérieurs à 200 points. Totalisant deux titres de Champions du Monde, un titre de Vice-Champions et quatre titres européens, le couple est le grand favori pour l’épreuve olympique.

[J.O. DE PYEONGCHANG] – Les deux Corées défileront ensemble

Mercredi, à 23 jours du coup d’envoi des Jeux Olympiques d’hiver 2018 de Pyeongchang, la Corée du Nord et la Corée du Sud ont exprimé leur volonté de défiler ensemble lors de la cérémonie d’ouverture, sous un drapeau d’unification. Dans ce communiqué, la Corée du Sud a également annoncé que les deux pays allaient présenter une équipe commune pour l’épreuve de hockey sur glace féminin. Cette décision fait suite à la reprise du dialogue entre les deux pays et à la volonté d’apaisement revendiquée par Kim Jong-un en ce début d’année 2018. Le président du CIO (Comité International Olympique), Thomas Bach a annoncé, ce samedi, que vingt-deux athlètes nord-coréens seraient présents lors de ces jeux et que les deux Corées pourraient, conformément à leur volonté, défiler ensemble.

Article rédigé par Léna Trichet, Stéphanie Millet et Geoffrey Wetzel.

Crédit photo : la Rédaction

Hits: 114