Angèle, nouvelle figure pop 2018

Angèle, nouvelle figure pop 2018

La jeune artiste belge Angèle connaît un succès florissant sur le devant de la scène. Sa voix presque enfantine a  en effet de quoi séduire ! Elle apporte un vent de fraîcheur pour que cette nouvelle année 2018 commence en douceur. Retour sur son parcours, son histoire.

Certains connaissent déjà la jeune femme bruxelloise pour son single « La loi de Murphy ». Ce single deviendra sans aucun doute un incontournable 2018 ! Angèle, grâce à de nombreux “featuring” notamment, fait de plus en plus parler d’elle, en prêtant sa voix à de nombreux artistes. On pourra aussi la retrouver cette année sur scène !

Angèle, la promesse d’une longue carrière

Angèle grandit près de la banlieue bruxelloise, à Linkebeek. Elle est alors bien entourée, notamment de son frère, le rappeur très en vogue Roméo Elvis. Angèle sort progressivement de l’ombre de celui-ci pour prendre son envol et devenir une artiste à part entière. Elle est en réalité entourée d’une véritable famille d’artistes : sa mère, Laurence Bibot, est comédienne, et son père, le chanteur Marka, était extrêmement connu en Belgique dans les années 80.

Jeune pianiste qui sort d’une école de jazz, elle commence à se faire connaître avec des petites vidéos sur Instagram essentiellement. Dans celles-ci, elle produit de courtes séquences en chantant, avec toutefois beaucoup d’autodérision dans tout ce qu’elle fait. Ce côté décalé, on le retrouve d’ailleurs dans ses sons, qu’elle accompagne de sa jolie voix un peu éraillée et très douce. On le retrouve également sur la photo qui illustre sa tournée avec des spaghettis sur la tête. Sa gaieté et son autodérision sont un excellent remède contre l’état d’esprit morose actuel.

Une des photos mentionnée ci-dessus, présentant la chanteuse des spaghettis sur la tête (Crédit photo : Charlotte Abramow)

Influences et soutiens musicaux

Elle n’a, par ailleurs, aucune honte à nous livrer ses influences musicales majeures, allant de Ella Fitzgerald à Christine and the Queens, en passant par Hélène Ségara. De nombreux artistes l’ont également aidée. Ils lui ont permis de développer son talent et ses textes qui mélangent anglais et français. Damso et les sœurs Ibeyi l’ont notamment fait jouer en première partie de leur concert et lui ont apporté un style et un public beaucoup plus « urbains ». Elle a également réalisé un featuring avec deux autres rappeurs, Caballero et Jean Jass.

Angèle a aussi été soutenue par son frère Roméo Elvis, à qui elle reconnaît devoir beaucoup. Elle pose d’ailleurs sa voix dans le single « J’ai vu », tiré du dernier album Morale 2 du rappeur, qui est un véritable succès et qui sera interprété lors de ses concerts en solo.

Vague de fraîcheur pour la pop française

Angèle a tout compris et sait comment plaire au plus grand nombre avec sa musique. On peut s’en rendre compte avec son premier single « La loi de Murphy ». Celui-ci compte déjà plus de 3,6 millions de vues sur YouTube. Selon cette loi, si quelque chose peut mal tourner, alors il finira à coup sûr par mal tourner. Angèle parle alors avec beaucoup d’humour des petits désagréments du quotidien, ceux qui nous font regretter de ne pas retourner nous coucher. Elle y mêle des couplets francophones, presque rappés, avec un refrain entêtant en anglais — langue qu’elle utilisait exclusivement avant, beaucoup par pudeur et peur de se dévoiler. Le tout s’allie à un mélange instrumental parfait, entre de l’électro et de la pop. Cela donne une allure très joyeuse à la chanson, contrastant avec ses paroles, qui sont littéralement une suite de plaintes. Le son est très sensuel, très doux à l’écoute.

On peut également s’en rendre compte avec les vidéos qu’elle poste sur les réseaux sociaux, pleines d’humour mais surtout bourrées de talent, que ce soit lors de reprises ou lors de ses nombreuses créations.

Il sera alors possible de retrouver Angèle en concert lors du Festival des Nuits Botanique le 30 avril prochain à Bruxelles (pour la programmation complète, rendez-vous ici). Elle sera également présente dans le célèbre Festival Les Vieilles Charrues le 22 juillet 2018 (programmation complète ici). On attend avec impatience ses prochaines dates de concert, qui arriveront très vite.

Son premier EP sort également très prochainement, ce qu’elle annonce elle-même sur les réseaux. Il semble prometteur, très groovy, dans la même lignée que « La loi de Murphy » !

Retrouvez-la sur les réseaux sociaux :

Crédit photo : Les ìnrocks

Hits: 168