La Russie face à un crash d’avion meurtrier

La Russie face à un crash d’avion meurtrier

Dimanche 11 février, un avion de ligne russe en direction d’Orsk s’est écrasé, faisant 71 victimes. Retour sur la réaction du gouvernement russe face à ce terrible drame.

« 65 passagers et six membres d’équipage se trouvaient à bord de l’appareil, tous sont morts ». C’est ce qu’a annoncé dans un communiqué l’antenne du parquet spécialisé dans les transports. Ce dimanche 11 février, un avion de ligne russe s’est écrasé dans le district de Ramenski, à 70 km au sud-est de Moscou, près du village de Stepanovskoïe. Il n’y a eu aucun survivant.

Le crash

A 14h28 heure locale, le biréacteur Antonov An-148 de la compagnie Saratov Airlines, mis en service en 2010, a disparu des écrans radars. L’avion venait de décoller quatre minutes auparavant. Il aurait dû atterrir à Orsk dans les chaînes de montagnes de l’Oural. 71 passagers étaient à son bord : l’accident fit donc 71 victimes, parmi lesquels trois enfants. Le Ministère des Situations d’urgences a déployé motoneiges et drones pour faciliter les recherches.

La prise en charge

Sergueï Polietykhine, responsable régional, a annoncé la découverte d’une boîte noire sur le site du crash. Le ministère a quant à lui affirmé la présence de « plus de 400 personnes et environ 70 véhicules de secours », sur place. Les recherches se sont elles poursuivies au cours de la nuit. Si selon le ministre des transports, l’identification des victimes devrait prendre deux à trois mois, le président Vladimir Poutine a d’ores et déjà présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a également annulé son déplacement de lundi où il devait recevoir le président palestinien.

L’hypothèse terroriste

Selon Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, « le président Poutine a ordonné au gouvernement de créer une commission spéciale sur cette catastrophe aérienne ». L’hypothèse d’un acte terroriste n’est pas envisagée par les autorités russes bien qu’aucune piste n’ait pour l’heure été avancée. La compagnie Saratov Airlines n’avait pas été impliquée dans un accident mortel depuis 1991, date de la fin de l’URSS. Cela étant, l’An-148, mis en service en 2010, avait réalisé sont premier vol en 2004 et ce type d’appareil avait déjà connu au moins cinq types d’accidents. Le dernier accident d’avion mortel en Russie datait lui de décembre 2016. Un avion s’était abîmé en mer, causant la mort de 60 membres des Chœurs de l’Armée Rouge.