Semaine en bref : Négociation d’un possible sommet Trump/Kim Jong-un, émeute au Sri-Lanka…

Semaine en bref : Négociation d’un possible sommet Trump/Kim Jong-un, émeute au Sri-Lanka…

Retrouvez le récapitulatif des actualités de la semaine !

SYRIE : L’aide humanitaire en Syrie est menacée par les bombardements de Bachar el-Assad

Alors que le régime de Bachar el-Assad a intensifié ses frappes contre les civils en Syrie, un convoi humanitaire a finalement réussi à entrer dans la zone. Treize camions ont pu pénétrer dans la région de la Ghouta orientale, apportant des vivres et médicaments ce vendredi 9 mars. Cette région est qualifiée d’ “enclave rebelle” par le régime car elle abriterait de nombreux rebelles syriens qui luttent contre le régime de Damas depuis 2011. Avant cette percée humanitaire du 9 mars, l’aide avait malheureusement été interrompue à plusieurs reprises dans la semaine à cause des frappes et bombardements de l’armée syrienne. Cela força quelques camions de l’ONU à rebrousser chemin.

ROHINGYAS : L’épuration ethnique se poursuit en Birmanie

L’ONU tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme contre les violences perpétrées contre la communauté rohingya en Birmanie. Il s’agit là d’un véritable “nettoyage ethnique” selon les Nations Unies. En effet depuis le mois août 2017, près de 700 000 Rohingyas ont été poussés à l’exode, du fait des violences et des discriminations subies en Birmanie. La communauté rohingya est une minorité ethnique et religieuse en Birmanie qui n’a jamais eu son propre État, ni de reconnaissance citoyenne dans l’état birman du fait de leur confession musulmane… La Birmanie connaît un nationalisme bouddhiste très fort, et les Birmans voient les Rohingyas comme une communauté étrangère qui menace leur intégrité bouddhiste.

SRI LANKA : Des attaques bouddhistes contre des musulmans et un pays en état d’urgence

Le gouvernement du Sri Lanka a déclaré l’état d’urgence dans le pays. En cause : plusieurs attaques de bouddhistes radicaux contre les musulmans. Plusieurs mosquées et entreprises appartenant à des musulmans ont notamment été attaquées, coûtant même la vie à deux personnes cette semaine. Cet état d’urgence est prévu pour une dizaine des jours, plusieurs militaires ont été déployés dans les rues. 81 personnes ont été arrêtées jusqu’à présent, et parmi eux 10 feraient partie du Mahason Balakaya, un groupe bouddhiste radical.

PÉNINSULE CORÉENNE : Un sommet entre les deux Corées est prévu 

Le rapprochement pacifique entre les deux Corées continue… C’est une première depuis dix ans, les deux chefs d’État vont se rencontrer en personne, au mois d’avril. La rencontre devrait se passer dans un no man’s land, dans le village de Panmunjom, situé au milieu d’une zone démilitarisée à la frontière entre les deux États. Il n’y avait plus eu de rencontre officielle entre la Corée du Nord et la Corée du Sud depuis 2007… La Corée du Nord a notamment affirmé qu’elle était prête à abandonner ses tests balistiques car “il n’existe aucune raison de posséder des armes nucléaires si les menaces militaires […] disparaissent”.

INTERNATIONAL : Donald Trump va rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un

Fait historique, le président des États-Unis Donald Trump vient d’accepter une rencontre avec le dirigeant de Corée du Nord, Kim Jong-un. Donald Trump a annoncé qu’il rencontrerait le chef d’État nord-coréen d’ici la fin mai, et qu’elle aurait pour objectif la “dénucléarisation permanente”. En effet, depuis deux ans les tensions sont vives entre la Corée du Nord et les États-Unis. Les États-Unis reprochent à ce dernier de poursuivre son développement nucléaire et balistique. Or, selon le conseiller sud-coréen Chung Eui-yong qui a fait passer l’invitation de Kim Jong-un à Donald Trump, Kim Jong-un serait prêt à renoncer à son programme nucléaire.

TERRORISME : 300 djihadistes français tués depuis 2014

France Info a révélé mercredi 7 mars que 300 Français et binationaux dont 288 hommes et 12 femmes sont morts en rejoignant les rangs de Daech depuis 2014. Ces chiffres proviennent de la dernière enquête de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon les autorités, ces quatre dernières dernières années 1 700 Français auraient quitté la France pour rejoindre la Syrie.

CHINE : l’Assemblée populaire veut élire Xi Jinping président à vie

Les députés de l’Assemblée nationale populaire de Chine se sont réunis lundi 5 mars pour voter 300 amendements. Un des décrets dont le vote doit se dérouler 11 mars consiste en la modification de la Constitution afin d’élire Xi Jinping l’actuel dirigeant président à vie. Le leader chinois veut s’attaquer à la règle du cumul des mandats, actuellement fixée à deux. Les contestations sont rapidement réprimées notamment sur les réseaux sociaux.

ALLEMAGNE : Le gouvernement de coalition d’Angela Merkel

Le parti social-démocrate (SPD) a officiellement dévoilé vendredi 10 mars le nom des ministres participant au gouvernement de coalition d’Angela Merkel. En acceptant de s’allier avec les conservateurs, l’Allemagne sort de six mois de crise politique. Angela Merkel a cédé six ministères au SPD dont trois hommes et trois femmes  : Katarina Barley ministre de la Justice, Svenja Schulze ministre de l’Environnement, Olaf Scholz ministre des Finances, Heiko Maas ministre des Affaires Étrangères, Katarina Barley ministre du Travail et des Affaires sociales et Franziska Giffey ministre de la Famille.

ITALIE : Le Mouvement 5 Étoiles en tête des élections législatives

Les Italiens se sont déplacés aux urnes dimanche dernier pour renouveler les parlementaires. A l’issue de ce scrutin, 5 Étoiles un mouvement anti-système en sort vainqueur avec 32,6% des voix contrairement au parti de Matteo Renzi qui affiche le score le plus bas de son histoire. Lundi 6 mars, Matteo Renzi a annoncé sa démission de la présidence du Parti démocrate. Face aux résultats, l’Elysée a appelé à “plus d’Europe”.

MÉDIAS : Bataille TF1/Canal+ : feuilleton d’un bras de fer commercial

La semaine dernière le conflit commercial entre les groupes Canal + et TF1 avait atteint son paroxysme. Depuis jeudi 1er mars les abonnées Canal + n’avaient plus accès aux chaînes TF1 car le groupe TF1 souhaitait une rémunération contre la diffusion de ses chaînes en clair. Les autorités publiques n’ont pas tardé à réagir à cette affaire. Mardi, le CSA avait appelé les deux groupes à trouver un consensus “au plus vite pour l’intérêt du téléspectateur”. Mercredi, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a émis le souhait d’“une conclusion heureuse de la négociation commerciale” et trouve “qu’il n’est pas admissible que les Français n’aient pas accès aux chaînes” du groupe TF1 sur les box. Samedi, dans un communiqué, le groupe de Vincent Bolloré a décidé de rétablir progressivement la diffusion des chaînes car “la diffusion des chaînes gratuites restait gratuite” .

 

Pour compléter cette Semaine en Bref, vous pouvez (ré)écouter notre première Revue de Presse en podcast :

Rédigé par Gaëlle Kabongo et Marie Mougin

Hits: 110