Higelin : tête en l’air face au ciel pour toujours

Higelin : tête en l’air face au ciel pour toujours

Le 6 avril 2018, Jacques Higelin nous a quitté. L’artiste, compositeur et auteur, aura marqué le monde de la chanson avec ses textes bluffant et si variés.

Tête en l’air, face au ciel

C’est bien “tête en l’air” qu’il restera désormais. Quel destin, pour un artiste “tombé du ciel”. Devenu célèbre dans les années 1970 – 1980, Higelin sort son premier tube “Pars” en 1977. “Pars, surtout ne te retournes pas”. Des paroles qui prennent un tout autre sens aujourd’hui…

Connu pour son incroyable mise-en-scène scénique et sa présence, il sort en 1979 Champagne et Caviar, son premier album à succès qui marque le monde de la musique et fait alors de lui un artiste célèbre qui remportera de nombreux prix jusqu’en 2008 avec un prix aux Victoires de la musique. Disque dans lequel cohabitent des chansons comme “Champagne” (cf. ci-dessous) “tête en l’air” ou encore “L’attentat à la pudeur” — histoire sordide d’un frère qui demande de l’argent à sa sœur et qui se termine par une frénétique scène érotique découverte par un mari qui rentre de la chasse avec une tête de vache à la main… Un vrai poème !

Higelin est aussi connu comme un artiste engagé. Il soutient la candidature de Mitterrand puis celle de François Hollande et participe depuis les années 1980 à des concerts humanitaires.

Champagne

Chanson phare de l’iconique chanteur, “Champagne”, qu’il sort en 1979, est devenue une véritable référence. Ultra gothique, elle a été adaptée dans un animé par des étudiants de l’IIM et cumule près de 200 000 vues !

Autre chose  rarement connu de l’artiste, il a été un proche de la chanteuse Barbara. Récemment, une chanson écrite par la chanteuse a été retrouvée, et même si elle ne l’a jamais chantée, voici un hommage à l’artiste décédé signé de la main de la Dame en noir.

Cette chanson a été révélée au grand public lors de l’exposition Barbara à la Philharmonie de Paris, fin 2018. Exposition à laquelle Sorb’on s’était rendu ! Voici quelques mots de cette relation dont parle Clémentine Deroudille, la directrice de l’exposition :

Ce seront les mots du chanteur qui viendront faire son dernier salut :

Sur la terre, face aux dieux, tête en l’air, 
Amoureux d’une émotion légère comme un soleil radieux 
Dans le ciel de ma fenêtre ouverte 
Et je danse, et je lance un appel aux archanges de l’Amour. 
Quelle chance un vautour, d’un coup d’aile d’un coup de bec 
Me rend aveugle et sourd à la détresse, 
À l’éphémère tristesse de la vie.

crédit photo : Télé Z