Semaine en Bref : Frappes occidentales en Syrie, évacuation de Notre-Dame-des-Landes, premier retour d’une famille de Rohingyas en Birmanie, Rapprochement de l’Etat et de l’Eglise…

Semaine en Bref : Frappes occidentales en Syrie, évacuation de Notre-Dame-des-Landes, premier retour d’une famille de Rohingyas en Birmanie, Rapprochement de l’Etat et de l’Eglise…

Retrouvez le récapitulatif des actualités de la semaine ! 

SYRIE : Le régime de Bachar el-Assad reprend Douma

Les rebelles qui avaient négocié leur maintien à Douma avec la Russie au début du mois, ont finalement rendu leurs armes et quitté la ville selon les autorités russes. C’était le dernier bastion rebelle dans la Ghouta orientale. La région est maintenant entièrement contrôlée par le régime syrien. Ce départ intervient après les négociations faites entre les rebelles de Jaïch al-Islam et la Russie mais aussi après l’attaque à l’arme chimique présumée le 7 avril qui aurait précipité leur décision. Moscou et Damas nient toute attaque chimique.

SYRIE : Trump, Macron et May ordonnent des bombardements en Syrie  

Ce vendredi, Emmanuel Macron a ordonné l’envoi de frappes aériennes contre le régime de Damas en Syrie. Il rejoignait ainsi les frappes aériennes et navales commandées par les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour punir le régime de Bachar el-Assad d’avoir eu recours à des attaques toxiques. Au total, ce sont 120 missiles qui ont été envoyés contre des centres de recherche et de production d’armes chimiques à proximité de Damas et d’Homs. Malgré le veto russe à l’ONU contre toute intervention étrangère en Syrie, les trois pays ont réussi à justifier leurs frappes en invoquant plusieurs violations à la Charte des Nations Unies et au Protocole de Genève. Dès lors, selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, une bonne partie de l’arsenal chimique syrien a été détruite. Mais l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia n’a pas manqué de condamner cette intervention occidentale : « Vos agressions aggravent la situation humanitaire […], vous n’êtes pas sortis du néo-colonialisme. »

BIRMANIE : Le premier retour d’une famille de Rohingyas en Birmanie  

Le gouvernement birman a annoncé samedi 14 avril le retour d’une famille de Rohingyas en Birmanie dans un communiqué de presse. Cependant, les autorités birmanes ne disent pas si ce premier rapatriement ouvre la voie aux 700 000 Rohingyas exilés au Bangladesh. La communauté internationale reste sceptique quant à ce rapatriement. Les ONG déplorent un manque de préparation de la Birmanie à les accueillir correctement. L’ONU parle encore de “nettoyage ethnique” en Birmanie. Le Bangladesh et la Birmanie se sont donnés deux ans pour régler la question du retour des Rohingyas en Birmanie avec le soutien de l’ONU.

FRANCE : Évacuation de Notre-Dame-des-Landes

Cette semaine, le gouvernement a lancé une vaste opération d’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Au total 2 500 gendarmes ont été mobilisés sur place avec des engins de chantiers pour détruire la trentaine de squats. Vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe s’est rendu sur place pour faire un point sur les opérations d’évacuation et s’est félicité que l’ensemble des objectifs ait été atteint. L’ensemble des zadistes sont maintenant appelés à se régulariser : ce qui signifie déclarer leurs nom, le projet agricole qu’ils veulent développer et les parcelles qu’ils revendiquent. Il a également précisé que « l’Etat n’acceptera pas la réoccupation de sites évacués ».

FRANCE : Macron en grand entretien au JT de 13h

Emmanuel Macron s’est exprimé dans un grand entretien au JT de TF1 ce jeudi. Il faisait partie du journal télévisé de 13h présenté par Jean-Pierre Pernaut, et pour l’occasion l’édition spéciale avait été délocalisée dans une école primaire en province. Le président de la République a notamment confirmé que la France possédait bel et bien les preuves de l’utilisation d’armes chimiques par Bachar el-Assad. En termes de politique intérieure, il a confirmé la baisse de la vitesse sur les routes secondaires et la suppression de la taxe habitation d’ici la fin de son mandat. Il a aussi appelé les étudiants manifestants à cesser leurs blocus. La séquence a atteint des audiences record avec 6,4 millions de téléspectateurs, soit 51,5 % de la part d’audience globale à cette heure-là (toutes chaînes confondues).

JUSTICE : le prince saoudien Mohammed Ben Salmane accusé de “complicité d’actes de torture”

Cette semaine, le prince Mohammed ben Salmane était en visite officielle en France. Héritier direct du trône d’Arabie Saoudite, il semble d’ores et déjà qu’il veuille amener son pays sur la voie de la modernité et de l’ouverture. En matière du droit des femmes, il compte œuvrer pour qu’elles aient enfin le droit de conduire, le droit de travailler sans l’autorisation de leur mari et même le droit d’assister à des spectacles en compagnie d’hommes… ce qui leur est encore interdit à l’heure actuelle. Mais pour beaucoup, il ne s’agirait que de réformes de façade. En effet, ce même Mohammed Ben Salmane est accusé de torture et de traitements inhumains contre la communauté yéménite. Depuis le 25 mars 2015, il est non seulement héritier mais aussi ministre de la Défense et en cette qualité, il a ordonné plusieurs bombardements sur le territoire yéménite. Il est considéré comme directement responsable de la répression des rebelles houthis dans le nord du Yémen.

JUSTICE : L’audition de Mark Zuckerberg au Congrès américain

Le créateur de Facebook était attendu mardi 10 et mercredi 11 avril pour son audition devant le Sénat américain et la Commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants. Il a été entendu deux jours dans le cadre de plusieurs affaires qui empoisonnent la firme : Cambridge Analytica, ingérences russes via le réseau social, les élections américaines. Dans la première affaire, Zuckerberg a affirmé devant les élus américains que ses propres données personnelles ont été utilisées par Cambridge Analytica à son insu et a promis qu’ils “limitaient [désormais] beaucoup plus les données”. Le multimilliardaire a évité les questions concernant la sauvegarde des données personnelles d’un utilisateur de Facebook ou des “Shadow profiles” par son entreprise. Il a affirmé récolter des données de ceux qui ne possèdent pas de compte pour des raisons sécuritaires. Le PDG de Facebook a tenté de rassurer les élus en affirmant que le réseau social est “sûr”. Cette audition avait plusieurs enjeux notamment boursiers. Zuckerberg peut considérer cette audition comme une demi-victoire car les actions boursières n’ont pas cessé d’augmenter durant son audition.

Le Parlement européen a vivement recommandé au créateur du réseau social de venir aussi en personne s’expliquer en Europe.

POLITIQUE :  Polémique sur la main tendue de Macron à l’Eglise catholique

Lundi 9 avril, Emmanuel Macron s’est adressé au clergé lors de la Conférence des évêques. Le président de la République souhaite réparer le lien entre l’Eglise et l’Etat qui se serait abîmé. Cette phrase a suscité de vives critiques à gauche. Les responsables de la gauche invoquent le respect de la loi de 1905. Les réactions à droite ont été plus prudentes.

MÉDIAS : Sibyle Veil devient la nouvelle présidente de Radio France

Le CSA a enfin nommé un successeur à Mathieu Gallet, et c’est Sibyle Veil qui a été élue. Elle était la seule femme des six candidats à la présidence du groupe radiophonique public. La nouvelle patronne de Radio France, âgée de 40 ans, est diplômée de Sciences Po Paris et de l’ENA dans la même promotion qu’Emmanuel Macron. Elle est également devenue conseillère à l’Elysée du temps de Nicolas Sarkozy. Mais elle a surtout participé à la transformation des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et était depuis trois ans directrice déléguée en charge des opérations et des finances de Radio France. Lors de son audition devant les « sages », elle avait proposé une stratégie centralisée autour de la transformation numérique. Elle envisage notamment une radio délinéarisée et à la carte avec le développement intensif des podcasts, et même un média radio augmentée, assistée par l’Internet vocal à l’image de Google Home, Siri d’Apple, Alexa d’Amazon… Elle doit entrer en fonction ce lundi 16 avril pour un mandat de cinq ans.

MÉDIAS : Bolloré quitte la présidence de Canal +

Le groupe Canal + a annoncé mardi 10 avril que Vincent Bolloré, principal actionnaire de la chaîne,  quitte les instances de présidence du conseil de surveillance du groupe. Près de quatre ans après avoir pris les rênes de la chaîne payante, ce dernier veut “prendre le large” selon Maxime Saada, nouveau président du conseil de surveillance de Canal +. Ce dernier est surtout connu pour avoir mené une politique d’austérité dans les programmes de la chaîne alors que le groupe connaissait une crise. Plusieurs programmes sont passés du clair au crypté. Sa ligne avait d’ailleurs provoqué de nombreux départs de journalistes. Certains l’accusent même d’avoir “tué l’esprit Canal”.

Rédigé pas Gaëlle Kabongo et Marie Mougin