Sorties ciné du 16/05

Sorties ciné du 16/05

La sélection cinéma de Sorb’on pour cette semaine ! Action, film politique, film d’horreur ou émotion, à vous de choisir !!

Deadpool 2 de David Leitch

Encore un Marvel ? Oui mais celui-ci a quand même quelque chose de spécial… Le premier Deadpool avait déjà marqué les esprits avec sa volonté de libérer le genre du film de super-héros de son aspect un peu enfantin. Sexe, violence (voire ultra-violence) explicite, dépression nerveuse, tentative de suicide, tout cela ensemble justifie donc le label « Interdit au moins de 12 ans ». Alors, bien sûr, on retrouvera tous les codes du Marvel dans ce nouvel opus, et ces libertés prises peuvent sembler anecdotiques (comme lorsque le personnage principal s’adresse directement à nous pour nous parler de Wolwerine) et au service des fansboys/girls. Pourtant, en y regardant d’un peu plus près, Deadpool 2 dégage une volonté de réflexion sur le genre lui-même. Gentil-méchant ou méchant-gentil ? Telle est la question !

En Guerre de Stéphane Brizé

Le réalisateur français de La loi du marché (2015) continue dans la veine du film politique avec ce nouveau long-métrage qui raconte les bouleversements sociaux des derniers mois. Pour ce faire, le scénario s’attache à l’histoire de 1100 salariés menacés par la fermeture de leur usine. Au coeur de ce film social à la prétention hyper-réaliste, évolue Vincent Lindon (Ceux qui restent, 2007), visage déjà bien connu du cinéma français. Plongé au plus proche des actions des manifestants, il y a, à n’en pas douter, une volonté très documentaire dans ce projet. Mais la notoriété de l’acteur pourrait nuire en renforçant une frontière entre fiction et documentaire. Pari réussi ou non ? Le moyen de le savoir c’est donc d’aller le voir.

No dormiras de Gustavo Hernandez

Grand retour du cinéma d’horreur ? Cela se pourrait avec le nouveau film du spécialiste mexicain. Celui-ci avait déjà fait parlé de lui avec The Silent House (2011). Nouveau film avec un nouveau concept, Gustavo Hernandez aime travailler autour d’une idée centrale. Pour cette fois, les personnages ont interdiction de dormir, ce qui les plonge alors dans un état de léthargie proche du nôtre confortablement installé dans notre fauteuil. L’expérience de terreur promet donc d’en être que plus prenante. Alors si vous en avez marre des sagas américaines d’horreur à répétition, foncez voir No dormiras ! Vous n’oserez plus fermer l’œil…

Au Nouvel Odéon

Le cinéma du 6e arrondissement poursuit sur sa lancée avec Comme des Rois, le film de Xabi Molia avec Kad Merad. Une histoire émouvante d’un père et son fils forcés par les aléas de la vie. Pression sociale, pression familiale, comment ce beau personnage interprété par l’acteur comique saura tirer son épingle du jeu ?

Hits: 76