Exposition « HOME » : portraits de vie immortalisés

Exposition « HOME » : portraits de vie immortalisés

Né de la collaboration entre FUJIFILM et Magnum Photos®, Home est un projet réunissant seize photographes du monde entier invités à réaliser une exposition de photographies sur le thème universel de la maison. Sorb’on revient sur cette exposition qui navigue entre enfance, passage à l’âge adulte et espoir.

Des souvenirs d’enfants à l’espace géographique de la maison, de leurs familles aux étapes particulières de leurs vies, une dizaine de pays sont le théâtre des photographies réalisées par les artistes. Ceux-là nous invitent à observer des moments intimes de leur vie de famille.

Naissance, enfance et prise d’indépendance

L’exposition débute par des photographies représentant des scènes de vie de famille. À deux ou à trois, lors du dîner, de jeux ou de moments complices. C’est Olivia Arthur, photojournaliste britannique, qui nous raconte sa vie et un bouleversement en particulier : la naissance de sa deuxième fille. S’en suivent des clichés d’elle enceinte, avec sa première fille, sa fille de dos…

Ces derniers font échos à ceux de Jonas Bendiksen qui évoque sa paternité nouvelle sur fond de Norvège rurale. Des photos simples, sans artifice, dans lesquelles il souhaite montrer la simplicité des tous premiers instants de la vie.

Notre visite fait un bond en avant pour nous amener chez Mark Power qui immortalise les derniers instants de sa fille qui s’en va étudier à l’université et quitte ainsi le cocon familial. Pour lui, un nouveau chapitre s’ouvre, celui où l’enfant maintenant devenu adulte laisse la place à deux individus devenant à nouveau un simple couple.

Espoir et espaces

Home aurait pu tout aussi bien s’intituler Hope car la maison représente l’espoir d’une vie meilleure et d’un nouveau départ. C’est le cas pour Chien-Chin Chang qui évoque l’immigration chinoise aux États-Unis, pays représentant un rêve, un espoir pour des millions d’immigrants. Ici, la maison est un lieu de promesses rempli des désirs de réussites des plus anciens pour apporter le meilleur aux générations de demain.

Autre ambiance chez Hiroji Kubota qui immortalise le Japon, son île et ses îles vues du ciel. Trent Parke préfère le crépuscule d’Adélaïde (Australie) en s’inspirant de Jeffrey Smart, grand peintre australien. Villes de vacances, immeubles… Tout lieu devient sujet de photographie pour ces artistes qui ne cessent de réinventer. Et qui trouvent de nouvelles choses à immortaliser.

INFOS PRATIQUES :

Plus d’informations sur le site : home-magnum.com