Volcans : le tour du monde des éruptions

Volcans : le tour du monde des éruptions

Depuis le 3 mai, le Kīlauea, volcan-bouclier de l’État d’Hawaii, est entré en éruption. Un blessé est à déplorer dans l’archipel américain. Malgré le danger, dans le monde, des populations entières vivent à proximité de volcans, car les terres touchées par la lave deviennent très fertiles et favorisent l’agriculture. Panorama de l’activité volcanique sur notre planète.

Le Piton de la Fournaise est un volcan français situé au sud-est de l’île de la Réunion. Il est classé parmi les volcans de point chaud. Ainsi, le Piton de la Fournaise est entré en éruption dans la nuit du 27 au 28 avril, pour la seconde fois au mois d’avril. Il s” agit d’un phénomène de catastrophe naturelle de plus en plus fréquent. À peine quelques jours après, le Kīlauea entre vendredi 4 mai en pleine activité volcanique. L’archipel d’Hawaii a d’ailleurs été marqué par un séisme de magnitude 5,7 sur l’échelle de Richter pour ce vendredi. Peu de temps après l’entrée en éruption du volcan s’est produit un deuxième séisme cette fois-ci de magnitude 6,9.

Parmi les volcans les plus notables : les Italiens…

Le Vésuve est un volcan italien devenu célèbre depuis l’an 79 à cause de ses éruptions. Celles-ci ont dévasté entièrement la ville de Pompéi. Ce volcan est classé parmi les volcans en sommeil, car il est rentré en éruption pour la dernière fois en 1944. Cependant sur les basses pentes du volcan il y a une activité fumerolienne qui correspond à la production de gaz et vapeurs qui sont émis par le volcan, ce qui indique que le volcan reste actif. Il se situe à une vingtaine de kilomètres de la ville de Naples, construite sur une chambre magmatique d’environ 400 km2. La situation de Naples serait préoccupante si le volcan entrait en éruption. Il y aurait plus de 700 000 personnes à évacuer en une heure.

A 345 km du Vésuve se trouve l’Etna. Il est le volcan le plus actif d’Europe, mais surtout le plus haut avec 3320 mètres d’altitude. Son activité volcanique est régulière. La dernière éruption s’est produite en mars 2017. On surveille de près ce volcan sicilien pour son activité volcanique, mais aussi pour son glissement lent vers la mer en direction du Sud-Est. Cet affaissement est en fait lié à la situation du volcan, car il se situe sur une fine couche de sédiments flexibles.

Autre cas européen : les Islandais…

L’Islande se situe sur la dorsale médio-atlantique. Autrement dit, elle sépare les plaques tectoniques eurasiennes et nord-américaines, ce qui indique la présence de nombreux volcans. L’Eyjafjöll est un volcan du sud de l’Islande, il se trouve sous une calotte glaciaire, l’Eyjafjallajökull. Sa dernière éruption date du 20 mars 2010. L’éruption s’était déroulée en plusieurs phases. La première phase a émis un magma tandis que la deuxième phase a été plus explosive. Il y a alors eu un important volume de gaz auquel s’ajoutent des mètres de calottes glaciaires fractionnées. L’intensité de l’éruption est due à l’interaction entre eau et magma de même qu’au choc thermique entre la température de la glace de 0 °C et celle du magma à plus de 1000 °C.

Mais qu’en est-il des volcans français ?

Eh oui ! En plein cœur de l’hexagone se trouvent les volcans d’Auvergne. La dernière éruption d’un volcan d’Auvergne s’est produite il y a 6700 ans. Cependant, il est important de noter qu’ils sont bien considérés comme endormis et non comme éteints ce qui laisse entendre l’hypothèse qu’ils peuvent se réveiller demain comme dans des centaines d’années.