Semaine en bref : Sommet Kim/Trump, Aquarius, Coupe du monde 2018…

Semaine en bref : Sommet Kim/Trump, Aquarius, Coupe du monde 2018…

Vous êtes en période de révisions ou d’examens ou vous n’avez simplement pas le temps de regarder l’actualité ? Sorb’on se fait un plaisir, comme chaque semaine, de vous la résumer dans sa semaine en bref !

DIPLOMATIE : Sommet historique de Kim Jong-Un et Donald Trump

La rencontre tant attendue a finalement eu lieu et la poignée de main restera historique. Les deux hommes qui ne pouvaient se supporter l’an dernier se sont enfin rencontrés mardi 12 juin sur l’île de Sentosa. Donald Trump et Kim Jong-Un se sont entretenus en tête-à-tête avant de partager un déjeuner ensemble. Donald Trump a affirmé que cette rencontre a été “fantastique” et a permis “beaucoup de progrès”. Quant au leader nord-coréen, celui-ci a déclaré percevoir “un bon prélude à la paix”.

Ils ont même signé un document commun devant les caméras du monde entier. Dans l’accord, les deux pays se sont engagés à établir de nouvelles relations entre eux, à construire un régime pour faire prospérer la paix. La Corée du Nord s’engage à une “complète dénucléarisation” du pays. Les Etats-Unis et la Corée du Nord s’engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers et à rendre leur corps à leur famille. Les sanctions économiques contre la Corée du Nord sont quand même maintenues.

CRISE MIGRATOIRE : L’Espagne accueille les migrants de l’Aquarius, refusés en Italie

Cette semaine, l’Aquarius, un navire d’assistance humanitaire transportant 629 migrants, a été obligé de tourner en rond pendant deux jours en Méditerranée faute de trouver un port. Le navire avait sauvé ces migrants de la noyade au cours du week-end. L’Italie et Malte lui avaient refusé l’accostage dans l’un de leurs ports. Cette polémique a révélé des dissensions au sein du parti au pouvoir LRM (Le République en marche).

« Il aurait été du devoir de la France de proposer d’accueillir les quelques 600 hommes, femmes et enfants en danger », selon le député LRM Saïd Ahamada. Sonia Krimi, députée LRM s’est écriée à l’Assemblée nationale : « Le silence de la France sur ce sujet a été honteux. C’est la politique de l’autruche. ». Un autre député LR, François-Michel Lambert a également dénoncé : « La façon dont le gouvernement répond aux interpellations sur l’Aquarius, en ignorant la proposition corse et en étant dans une approche technique, alors que plus de 600 personnes sont en détresse dans la Méditerranée, ce n’est pas digne ».

L’Espagne a proposé le port de Valence pour accueillir le navire et le gouvernement français s’est finalement exprimé et a assuré que « la France se tiendra aux côtés de l’Espagne […] pour l’accompagnement des demandeurs d’asile en besoin manifeste de protection ». Le Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a également accusé l’Italie d’avoir fait cavalier seul en refusant d’accueillir l’Aquarius et a rappelé « la nécessité d’une approche européenne coordonnée ».

COMMERCE MONDIAL : Trump lance une guerre économique contre la Chine

Après s’être attaqué à l’Europe (la semaine dernière Donald Trump augmentait les taxes sur les voitures allemandes importées aux Etats-Unis), cette fois-ci le Président américain augmente de 25 % les droits de douane sur les importations chinoises. Cette augmentation sera effective à partir du 6 juillet, mais les téléviseurs et les téléphones portables ne seraient pas concernés. Donald Trump a justifié ces mesures en invoquant des « pratiques commerciales déloyales » de la Chine, notamment « l’acquisition de la propriété intellectuelle et des technologies américaines ».

Face à la hausse des taxes douanières américaines, la Chine a prévu de faire sensiblement la même chose. Le pays compte donc taxer très sévèrement l’importation de produits américains. Pékin compte même s’aligner sur Washington et augmenter de 25 % les importations américaines. En l’occurrence les voitures américaines, la viande de porc et la production de soja seraient très fortement taxées. La Chine prévoit également de renforcer drastiquement ses inspections sanitaires et sécuritaires sur ces produits. Pékin a aussi tenu à appeler la communauté internationale à l’imiter pour une « action collective ».

DIPLOMATIE : Rencontre de Emmanuel Macron et Giuseppe Conte à Paris

Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a rencontré Emmanuel Macron vendredi 15 juin à l’Elysée dans un contexte de tension franco-italienne. Alors qu’au début de la semaine le ministre de l’Intérieur demandait des excuses officielles au président français après ses propos sur l’Italie, l’heure était à l’apaisement. Les deux chefs d’Etat ont tenu à afficher une “entente parfaite”. Sur la question migratoire, le Président de la République a affirmé que “la réponse européenne actuelle n’est pas la bonne” et souhaite que “la France et l’Italie travaillent main dans la main”.  Giuseppe Conte veut renforcer la lutte contre les passeurs.

BREXIT : Theresa May gagne une bataille contre le Parlement britannique

Alors que la Chambre des communes examinait à nouveau ces mardi et mercredi un projet de loi sur le Brexit, la Première ministre Theresa May a réussi à faire rejeter des amendements contraignant pour elle mais sous certaines conditions. Certains amendements, s’ils avaient été votés, auraient accordé au Parlement le contrôle des négociations avec Bruxelles en cas d’absence d’accord d’ici le 30 novembre ou auraient maintenu le Royaume-Uni dans l’union douanière après sa sortie officielle de l’UE. Theresa May a fait éteindre la rébellion à condition de donner au Parlement un droit de regard sur les négociations. Le lendemain, les Pro-européens ont rejeté le consensus avec le gouvernement.

JORDANIE : Les pays du Golfe s’unissent pour fournir une aide de 2,5 milliards de dollars

La Jordanie est actuellement en proie à une très grave crise économique, qui pousse la population dans la rue. En l’occurrence, les Jordaniens manifestent contre la hausse des prix à répétition : le prix du pain a augmenté de 100 %, le carburant a été augmenté à cinq reprises et l’électricité a augmenté de 55 % depuis février dernier. Ainsi, 18,5 % de la population serait au chômage. 20 % de la population vivrait donc à la limite du seuil de pauvreté. Mais fort heureusement trois pays voisins se sont unis pour lui fournir une aide extraordinaire.

La Jordanie a ainsi rencontré l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït dans la sainte ville de La Mecque pour discuter d’un soutien budgétaire. Ce soutien a prévu d’être étalé sur cinq ans et l’argent reversé doit être contrôlé pour participer au financement de projets de développement. De son côté, le FMI, Fonds Monétaire International, s’est lui aussi engagé dans une aide financière à hauteur de 723 millions de dollars.

ARGENTINE : Le pays est sur le point d’enfin légaliser l’avortement

L’Argentine faisait encore partie des pays où l’avortement était illégal. Mais cet état de fait devrait bientôt appartenir au passé. Ce jeudi, la Chambre des députés a voté le texte de loi pour la légalisation de l’avortement. Ce vote était très attendu par la population. De multiples manifestations ont eu lieu dans les rues argentines pour réclamer ce vote. Cependant, il est passé de justesse, avec 129 voix pour et 125 voix contre.

Toutefois la légalisation de l’avortement n’est pas encore officiellement passée, car le texte de loi doit être voté par le Sénat. Ce dernier a la réputation d’être très conservateur et il faut dire que l’Argentine est un pays à très forte culture catholique, qui accorde encore beaucoup de pouvoirs à l’Eglise. Le Pape François a d’ailleurs appelé les Argentins à rejeter la loi sur l’IVG. Mais il faudra encore attendre le mois de septembre pour connaître la décision finale.

TERRORISME : Attentat-suicide à Kaboul revendiqué par Daesh

Un kamikaze s’est fait explosé lundi 11 juin devant un ministère alors que plusieurs employés s’apprêtaient à rentrer chez eux à cause du ramadan dans la capitale afghane. L’attaque a fait au moins douze morts et une trentaine de blessés. Elle a été revendiquée par l’organisation Etat islamique via son agence de propagande. La veille, l’Etat afghan avait décrété un cessez-le-feu uniquement pour  les Talibans.

MACÉDOINE : Le pays va changer de nom pour régler un conflit avec la Grèce

La Macédoine, petit Etat au nord de la Grèce est en train de changer de nom. Depuis l’indépendance de la Macédoine en 1991, la Grèce refusait que son pays voisin partage le même nom qu’une province au nord de son pays. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait d’ailleurs affirmé : « nos voisins du Nord ne peuvent revendiquer, ni maintenant ni dans le futur, l’héritage culturel de la Macédoine antique grecque ». C’est d’ailleurs en raison de ce conflit que la Grèce refusait l’entrée de la Macédoine au sein de l’Union Européenne et de l’OTAN. Ainsi la Macédoine s’appellera désormais la « République de Macédoine du Nord ». Un référendum est prévu à l’automne prochain pour que la population ratifie ce nouveau nom.

SPORT : Ouverture de la Coupe du Monde de football en Russie

Le coup d’envoi de la 21e édition de la Coupe du Monde de football a été lancé jeudi 14 juin au stade Loujniki en Russie. Trente-deux équipes, dont la France, sont  donc en compétition pour le titre de champion du monde. Une cérémonie d’ouverture qualifiée de modeste par le paysage médiatique avec Robbie Williams pour animer le stade et un discours de Vladimir Poutine affirmant être “sincèrement content [d]’accuellir (la compétition)”. Le pays hôte a remporté (5-0)  le premier match de la compétition et de l’année contre l’Arabie saoudite. Le joueur portugais Cristiano Ronaldo a inscrit un premier triplé depuis le début de la compétition vendredi contre l’Espagne. Les Bleus ont gagné (2-1) leur premier match face à l’Australie.

Rédigé par Gaëlle Kabongo et Marie Mougin

Hits: 93