Le Mondial de Sorb’on #13 : Un France – Argentine à venir

Le Mondial de Sorb’on #13 : Un France – Argentine à venir

Chaque jour depuis le début de la compétition, Sorb’on vous propose un résumé des matches du jour. Aujourd’hui, journée alléchante en perspective : Australie – Pérou, Danemark – France, Islande – Croatie, Nigeria – Argentine.

Dans ce troisième volet de la phase de poule, nos Bleus, assurés d’être qualifiés pour le tour suivant, se battent pour la première place contre leur adversaire du jour, le Danemark. Griezmann, auteur de prestations pour le moment moyennes, relèvera-t-il la barre ? De la même manière, les habituels coiffeurs renverseront-ils la hiérarchie instaurée par Didier Deschamps ? Dans le groupe D, rien n’est encore joué. Les équipes auront fort à faire pour se qualifier. Qui du Nigeria, de l’Argentine ou de l’Islande parviendra à arracher sa place en huitième ? Notre résumé.

Une France qui ne trouve toujours pas son match de référence

Pour ce choc du Groupe C, les deux équipes se sont donné rendez-vous au Stade Loujniki. La France, avec une équipe remaniée, a eu fort à faire face à cette belle équipe du Danemark auteur d’une Coupe du Monde remarquable. Portés par leur leader technique Eriksen, ce sont les Danois qui ont mis en échec la France au cours d’une première mi-temps plutôt terne, aussi bien dans le jeu que dans l’intensité. La seconde période, bien que dominée par la France, ne fut guère plus spectaculaire. L’incapacité des Bleus à trouver le chemin des filets à ce stade de la compétition contre des adversaires plus modestes que ceux à venir pose des questions. Ils réalisent néanmoins une bonne opération en conservant la première place. Le Danemark, quant à lui, se qualifie en deuxième position de cette poule C.

Belle prestation des Péruviens

Dans cette affiche entre le Pérou déjà éliminé et l’Australie condamnée à l’exploit, ce sont les Péruviens qui se sont montrés les plus dangereux. Touchés dans leur orgueil, ces derniers ont le mieux débuté cette rencontre. Pressing élevé, rythme dantesque, jeu direct, solidité défensive, « Los Incas » ont retrouvé ce qui les caractérisait pour ce dernier match. Carillo, tout d’abord, a ouvert le score pour le Pérou dès la 18minute d’une volée du droit sur un service de Guerrero, très en vue aujourd’hui. C’est ensuite ce dernier qui inscrit le but du break sur un petit cafouillage dans la surface australienne. Les hommes de Gareca quittent ainsi la compétition la tête haute sur une belle victoire 2-0 face à l’Australie.

Une Argentine renversante 

L’équipe de football d’Argentine traverse une crise depuis le début de ce mondial. Cette nation, qui vit pour le foot, nous a habitué à tant de grands matches et la voilà aujourd’hui tout près du gouffre. En effet, victoire impérative pour l’Albiceleste pour espérer affronter les Bleus en huitième. La partie a bien commencé pour l’Argentine, qui, d’un but de Messi à la 14minute, a vite pris l’avantage. Seulement, Mascherano provoque un penalty pour le Nigeria suite à une faute sur corner où il ceinture Balogun.

Moses transformant le penalty, on se dirigeait alors vers un nul. Logique vu la physionomie de la rencontre où aucune des deux équipes ne s’est vraiment distinguées. Pourtant, c’est bien le défenseur argentin Rojo, qui d’une volée du droit, est venu arracher la qualification à la 87e, éliminant le Nigeria alors auteur d’un bon match. 2 – 1, le score n’évoluera pas au terme de ce match d’une intensité incroyable. Prochaine échéance pour les vainqueurs : France – Argentine.

Courte victoire des Croates

La Croatie, assurée d’être qualifiée pour le tour suivant, s’est présentée avec une équipe remaniée, à l’image de la France. L’Islande, elle, jouait sa qualification pour un huitième qui aurait été historique pour le pays. Elle s’est ainsi procurée les meilleures occasions mais a trop souvent buté sur un très bon Kalinic. Faute d’avoir su convertir ses occasions, c’est la Croatie qui a pris l’avantage au retour des vestiaires, à la 53e, par l’intermédiaire d’une demi-volée de Badelj. L’Islande est ensuite parvenue à égaliser grâce à un penalty transformé par Sigurdsson suite à une main de Lovren. Mais c’est Perisic dans le temps additionnel qui est venu enterrer les espoirs islandais en marquant une frappe croisée du gauche. La Croatie affrontera donc le Danemark en huitième tandis que les Islandais sortent de la compétition.