Le Mondial de Sorb’on #17 : Russie fantastique !

Le Mondial de Sorb’on #17 : Russie fantastique !

Sorb’on vous accompagne quotidiennement depuis le début de la Coupe du Monde pour résumer les faits marquants du Mondial du jour. Aujourd’hui au programme, la deuxième journée des huitièmes de finale : Espagne – Russie et Croatie – Danemark.

Avant toute chose, la rédaction aimerait rendre hommage à nos Bleus qui ont livré un match héroïque la veille face à l’Argentine. J’espère que vous, lecteur, savourez encore cette victoire. Fondatrice, peut-être, pour cette génération dorée.

L’Espagne que l’on vous avait décrit comme favorite, avant le limogeage de son sélectionneur, affronte aujourd’hui la Russie. Le leader de la poule B contre le second de la poule A donc. La Russie parviendra-t-elle à réussir l’exploit de se qualifier, aidée par son public ? Dans l’autre rencontre du jour, ce sont les Croates, impressionnants lors de ce premier tour, qui affrontent le Danemark, avant-dernier adversaire de la France. Ont-ils réellement leurs chances face à une équipe de Croatie en pleine bourre ? Qu’est-ce que cette compétition riche en surprise nous a-t-elle réservé aujourd’hui ?

La Russie crée la surprise !

C’est dans un stade Loujniki plein à craquer que les acteurs pénètrent dans l’arène pour ce match de gladiateur. Une ambiance électrique qui a de quoi paralyser l’équipe d’Espagne favorite dans ce match. En effet cette dernière dispose d’un effectif qui ferait pâlir plus d’une Nation. Elle dispose de référence mondiale à chaque poste. Seulement cette Coupe du Monde nous aura bien appris qu’un match n’est jamais joué d’avance.

La Russie portée par son public donnera tout, et ça, on s’en sera rendu compte dès le départ. Confisqués du ballon de la première à la dernière minute de jeu, les Russes ont été menés dès la 14e suite à un but contre son camp du défenseur Ignashevich. C’est néanmoins grâce à un penalty causé par une main de Piqué que Dzyuba a revitalisé son équipe. Ce dernier a d’ailleurs fait beaucoup de mal à la défense espagnole qui a eu du mal dans les duels.

A la pause, l’Espagne a largement eu la possession mais un peu moins d’occasion que les Russes. 1 – 1 le score n’évoluera pas en seconde période. Pourtant l’Espagne a dominé et s’est procuré de bonnes occasions mais les Russes sont parvenus à tenir le score jusqu’au bout des prolongations. Dans la partie de tirs au but, se sont finalement les Russes qui se sont imposés. Leurs tireurs ont converti toutes leurs tentatives tandis que Koke et Aspas ont vu leurs tirs détournés par un Akinfeev en feu. Les Russes ont réussi un super hold-up au vu de la physionomie de la rencontre ! Les héros du jour ont tenu bon jusqu’à la dernière minute mais que ce fut dur.

Une séance de penalty totalement folle !

Pour ce match entre équipe européenne, la Croatie part favorite. C’est l’une des équipes qui s’est montrée la plus impressionnante au cours du premier tour. Elle a écrasé sa poule en gagnant tous ses matches avec un jeu très convaincant. Le Danemark ne démérite pas pour autant. On a pu voir une équipe très en place tactiquement.

La rencontre est partie à cent à l’heure ! Le Danemark a d’abord ouvert le score par l’intermédiaire de Jorgensen, bien aidé par une boulette de Subasic. La Croatie n’a pas tardé à répondre par Mandzukic qui profite d’un cafouillage à la 4e. Par la suite, les Croates ont dominé la rencontre sans pour autant donner l’impression d’être vraiment supérieur à cette valeureuse équipe danoise qui y aura cru jusqu’au bout, même lorsqu’elle a concédé un penalty à la 115e minute arrêté par Schmeichel en état de grâce ce soir.

La séance de tir au but a finalement envoyé la Croatie en quart grâce à Subasic qui est parvenu à en arrêter trois tandis que le gardien danois de son côté en a stoppé deux. On assistera donc à un Russie – Croatie en quart.

L’Homme du jour :

Igor Akinfeev, le héros national qui a dégoûté les Espagnols lors de la séance de tirs au but

Recap’ Top 5 buteurs du Mondial 2018 :

  • Harry Kane (Angleterre) 5 buts

  • Romelu Lukaku (Belgique) 4 buts

  • Cristiano Ronaldo (Portugal) 4 buts

  • Kylian Mbappé (France) 3 buts

  • Edinson Cavani (Uruguay) 3 buts

Les Russes Denis Cherychev et Artem Dzyuba ainsi que l’Espagnol Diego Costa ont également inscrit 3 buts.