Sorb’on à Avignon #3: les Immanquables du OFF

Sorb’on à Avignon #3: les Immanquables du OFF

Retour sur le festival Off d’Avignon et quelques excellentes pièces de sa programmation. On vous donne les favoris de la rédaction ! 

Rue de la République, en plein cœur d’Avignon sous le soleil provençal. Les voitures ne déambulent plus dans les rues, leur ont succédé des troupes d’artistes venus faire leur promotion. Des cris, des chants du petit matin jusqu’au coucher du soleil. C’est le festival OFF d’Avignon. Là où le théâtre est à l’honneur et les artistes de rues s’enflamment. Le charme y opère que vous soyez amateur de tragédie ou de comédie, voire même d’un curieux hybride qui s’amuserait à mélanger les deux.

Qu’est-ce que le Off ?

Le Off d’Avignon est très similaire au festival international à l’exception qu’il repose sur l’autofinancement. Il place les compagnies indépendantes sur le devant de la scène. Scène qui existe au pluriel dans ce festival hors normes. En effet, ici, d’un bistrot à une cour d’école : tout devient une scène de théâtre. Offrant plus d’une centaine de lieu et une programmation qui atteint sans problème le millier de spectacles.

Voici six pièces qui sauront vous faire rire, pleurer, philosopher et parfois tout cela en même temps.

Bienvenue en Corée du Nord d’Olivier Lopez :

Quatre personnages burlesques partagent leurs impressions une fois revenus de Corée du Nord. L’inattendu réside dans l’humour et dans l’excellent jeu des acteurs. Un très bon moment garanti.

Tu seras un Homme papa de Gaël Leiblang :

Gaël Leiblang est journaliste sportif. Difficile de l’oublier, puisqu’une métaphore filée du sport se développe tout au long de la pièce. Dans cette histoire vraie, Gaël nous raconte le drame que sa femme et lui vécurent sur treize jours. Le récit d’une lutte terrible pour deux parents au bébé prématuré victime de nombreuses malformations. Une chose est sûre, vous n’en sortirez pas indemne.

Apollinaire, au revoir, adieu… de Pierrette Dupoyet :

En 1915, dans un train quelque part en France, un jeune homme de retour du front a le coup de foudre pour une enseignante de français, Madeleine. Cette dernière nous fait vivre son histoire passionnée qui émerveillera les amateurs de romance. Pierrette Dupoyet saura vous éblouir par son jeu d’actrice stupéfiant.

Master Class, Nijinski de Faizal Zeghoudi

Voilà une pièce chorégraphique qui met en scène quatre danseurs et un comédien. Il s’agit ici d’un hommage à Vasval Nijinski, danseur étoile des ballets russes à travers une brillante évocation poétique de son travail. Vous y retrouvez des Lieder de Gustav Mahleur ainsi que le Sacre du Printemps de Stravinski. Ce qui ne fait que sublimer le spectacle. Les mots de Nijinski lui-même font parfaitement écho au moment magique que propose ce spectacle : « Je veux dire la vérité, je ne veux offenser personne, je ne peux pas me taire… il faut que je parle. »

Hedda de Sigrid Carré-Lecoindre

C’est une illustration de l’emprise de l’homme dans un couple. La pièce revient sur la perversité qui s’installe dans cette relation jusqu’à la destruction physique et morale d’une femme qui persiste, malgré les violences qu’elle subit, à croire en l’amour dans son couple. Un très beau texte sur un sujet qui nous est, malheureusement, beaucoup trop familier encore aujourd’hui.

Les oranges de Aziz Chouaki

Dans une retranscription sans tabou d’Alger à travers le temps, on revit les moments forts qui ont marqué l’Algérie à travers les expériences de deux personnages charismatiques. Un homme et une femme, le tout marqué par une narration rythmée. Autour de la thématique des oranges, la pièce pose des questions fondamentales sur les origines de l’homme et la haine entre les ethnies. La question étant « sommes-nous capables de nous aimer comme s’aiment les oranges ? ». Une interprétation sublimée par la qualité de l’écriture et une mise en scène qui immerge dans un voyage poignant ponctué d’humour.

Et ce n’est qu’un échantillon microscopique des excellents spectacles que vous pourrez retrouver sur place. Le Festival Off prendra fin le 29 juillet ce qui laisse encore quelques jours pour échapper au soleil de plomb de la provence avec des spectacles rafraichissants.

Crédit photo : Tom Malki