Comédies musicales

Comédies musicales

L’été est enfin arrivé ! Les vacances au soleil n’empêchent pourtant pas de profiter d’un bon musical… La rédaction vous présente aujourd’hui une liste non exhaustive des comédies musicales qui en valent le détour, de quoi découvrir ou redécouvrir certains classiques. Bonne lecture, et bon visionnage ! 

Ps : Sorb’on n’est pas responsable si certaines musiques sont susceptibles de vous rester coincées en tête !

Notre top 3 100% US :

Footloose (1984)

La danse et les musiques qui mènent au mal sont proscrites dans la petite ville de Bomont. C’est dans ce contexte que Ren McCormick, jeune homme de Chicago et danseur, débarque. Essayant d’abord d’ignorer la loi, il va finalement décider de la combattre, avec ses amis Willard et Ariel. Il essaye alors de prouver au révérend que la danse ne mène pas nécessairement à la dépravation. Des chorés endiablées et une fougue contagieuse font de ce film un classique indéniable.

Grease (1978)

A la fin des vacances d’été, les amoureux Danny Zuko et Sandy Olsson, une jeune Australienne de bonne famille, doivent se séparer. A son retour au lycée Rydell, le jeune homme retrouve sa bande de rebelles, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de s’installer aux Etats-Unis, la demoiselle intègre la même école mais tout ne se passe pas comme prévu. Un teen movie indémodable… qui décoiffe !

Dirty Dancing (1987)

Dans la même veine que Grease, l’histoire se déroule dans les années soixante et raconte la romance de Bébé. Celle-ci passe des vacances familiales ennuyeuses jusqu’au jour où elle apprend que des animateurs du village estival forment une troupe de danse. Pour cette jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation à travers l’apprentissage du dirty dancing, une danse très sensuelle. Elle fait la connaissance de Johnny Castel, un professeur de danse qui va bouleverser son existence… Une bande-son iconique et des chorégraphies lascives, on vous défie de reproduire le célèbre porté !

La suite du classement dans la catégorie internationale :

Un Américain à Paris (1951)

Installé à Paris, Jerry Mulligan, peintre américain, peine à vivre de son art. En voyant ses toiles exposées dans la rue, une milliardaire tombe amoureuse de lui et décide d’être son mécène. C’est alors qu’il rencontre Lisa, une jeune Française dont il s’éprend, sans savoir que celle-ci est déjà fiancée à l’un de ses amis. Un bijou du cinéma de l’époque accompagnée d’une bande-son qui n’est rien d’autre que l’œuvre classique symphonique majeure du grand compositeur Georges Gershwin. Un mot, magistral.

Saturday Night Fever (1977)

A 19 ans, le jeune Tony Manero est le roi du weekend, la star des dance-floors de son quartier de Brooklyn. Mais la semaine, le retour à la vraie vie est difficile. Jusqu’au jour où Tony rencontre la belle Stéphanie qui lui fait prendre conscience qu’il existe peut-être un autre monde à découvrir au-delà des murs de brique des bas-quartiers de New York.

Flashdance (1983)

Alex Owens vit à Pittsburgh, ville gangrénée par le chômage. Elle travaille comme soudeuse sur un chantier. Le soir, pour toucher un peu plus d’argent, elle danse dans un cabaret. Car la raison d’être d’Alex, c’est la danse. Filez regarder ce film incontournable rien que pour la scène de danse solo de Jennifer Beals. Ça en vaut le détour !

Cry baby (1990)

Un mauvais garçon, Wade alias Cry-Baby, moins féroce qu’il ne cherche à le paraître, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille on ne peut plus respectable. Méchamment repoussé par l’establishment, pourchassé par la police, humilié, lui qui semait le mal ne tarde pas à découvrir les tragiques extrémités auxquelles la passion peut conduire. Un Johnny Depp bad boy qui nous livre ses plus beaux déhanchés… foncez !

Mamma Mia (2008)

Un film qui respire l’été et la joie de vivre ! C’est en 1999, sur l’île grecque de Kalokairi, que l’aventure commence, dans un hôtel méditerranéen isolé tenu par Donna, sa fille Sophie et le fiancé de Sophie, Sky. Juste à temps pour son mariage prochain, Sophie poste nerveusement trois invitations destinées à trois hommes bien différents dont elle pense que l’un d’eux est son père. De trois points du globe, trois hommes s’apprêtent à retourner sur l’île et vers la femme qui les avait enchantés 20 ans auparavant.

Sexy Dance 5 (2014)

Rien que pour raviver les souvenirs… Du break dance et une histoire d’amour endiablée. Que devrait-on rajouter ?

La La Land (2016)

Si vous trouvez qu’Un Américain à Paris date un peu, que diriez-vous du dernier Damien Chazelle avec Emma Stone et le beau Ryan Gosling ? Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre ses auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour vivre. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent. Ils développent alors des sentiments amoureux l’un pour l’autre. Ryan Gosling joue réellement tous les morceaux au piano et les deux acteurs nous offrent leur voix le temps d’un movie… et franchement c’est beau.

Bonus : Aashiqui 2 (2013)

Eh oui, un Bollywood pour célébrer l’amour et la musique… jusqu’au drame. Un film qui a connu un grand succès en Inde après le premier volet sorti en 1990. De quoi voyager et se dépayser le temps d’un film !

Crédit Photo : SND