Les Vieilles Charrues : un festival en photos

Les Vieilles Charrues : un festival en photos

Juillet, la saison des festivals bat son plein. Les festivaliers sortent shorts, paillettes, costumes et bottes. Les équipes et bénévoles se pressent d’achever les préparatifs. Sorb’on est donc allé aux Vieilles Charrues (Carhaix, Finistère) pour vous. Du camping aux coulisses, l’expérience Charrues 2018 en photo.

Cette année près de 70 000 personnes se sont donné rendez-vous aux Vieilles Charrues. Pour sa 27e édition, le festival a mis l’Inde à l’honneur. Une bulle de couleurs et de bonne humeur dans laquelle chacun pouvait y trouver son bonheur. Une sorte d’été indien en pleine terre bretonne. Traversez les douze zones du camping aux 17 hectares et entrez dans un univers parallèle.

La sécurité avant tout !

Entre la scène et le public, un espace étroit où photographes et sécurité se démènent. La dizaine de photographes et reporters présents tentent de capturer le meilleur de l’artiste. Pendant ce temps, la sécurité protège alors la scène ainsi que le public. En effet, entre les mouvements de foule, la chaleur et les pogos, nombreux sont les festivaliers extirpés de la foule par les agents de sécurité.

Parfois en file ininterrompue, parfois plus espacés, ces « sauvetages » sont ainsi vite pris en charge par la protection civile placée juste à côté de la scène. Ils sont une vingtaine à attendre les festivaliers. Chaises, brancards, litres d’eau et matériels sont mis à disposition des secouristes ainsi prêt à intervenir à tout moment.

     

Les premiers rangs sont fréquemment arrosés au jet d’eau par la sécurité, pour le plus grand bonheur des festivaliers écrasés sous plus de 30°C depuis plusieurs heures. Pour les quelques dizaines de milliers de spectateurs restants,ces jets ne seront qu’un lointain mirage. Il ne leur reste alors plus qu’à partir plus tôt du concert pour être les premiers à trouver fraîcheur auprès des bars et hamacs des Vieilles Charrues.

 

Un festival haut en couleur

Qu’ils soient à la bière ou au breizh cola, tous étaient heureux d’être présents. Ainsi, certains redoublaient d’imagination pour ces quelques jours. Costumes colorés et insolites (et chauds), Charlies, Coccinelle ou tenues coordonnées : il y en a donc pour tous les goûts en festival. Mais le grand vainqueur est bien évidemment le drapeau breton : présent entre presque toutes les mains et sûres toutes les épaules.

Cependant, de tous les clichés que l’on peut prendre en festival, les plus beaux sont ceux où la joie et le sourire sont communicatifs.

Crédit photo : Llona Horvath

Hits: 172