Semaine en Bref : Brett Kavanaugh à la Cour suprême, démission de Gérard Collomb, prix Nobel de la Paix accordé à deux combattants contre les violences sexuelles et une œuvre de Bansky détruite après une mise aux enchères…

Semaine en Bref : Brett Kavanaugh à la Cour suprême, démission de Gérard Collomb, prix Nobel de la Paix accordé à deux combattants contre les violences sexuelles et une œuvre de Bansky détruite après une mise aux enchères…

POLITIQUE : La démission de Gérard Collomb refusée par Emmanuel Macron, Edouard Philippe gère l’intérim

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a présenté sa démission cette semaine à Emmanuel Macron. Il a commencé par présenter sa démission lundi 1er octobre au président, qui l’a refusée, mais il a fini par l’accepter mardi soir. Gérard Collomb avait déjà annoncé en interview dans le magazine L’Express, du 18 septembre, qu’il quitterait ses fonctions pour briguer la mairie de Lyon, lors des prochaines élections municipales. Deux semaines plus tard, sa démission était confirmée. Emmanuel Macron a demandé à son Premier Ministre, Edouard Philippe, d’assurer l’intérim. Et rappelons qu’il y a quelques temps, à peine au début du mois de septembre, Emmanuel Macron avait déjà perdu un ministre, Nicolas Hulot, son ministre de l’Ecologie.

ANTI-TERRORISME : L’Iran frappe des positions de Daech en Syrie

L’Iran a lancé lundi matin des missiles contre des positions détenues par Daech en territoire syrien. Selon le site internet des Pasdarans, l’armée d’élite iranienne, de nombreux terroristes ont été tués ou blessés pendant l’attaque. Pourtant du point de vue de l’Occident, ces frappes aériennes, par missiles balistiques, pourraient être perçues comme un nouveau signe de l’avancement des capacités nucléaires de l’Iran. Cette mission « frappe de Moharram » est en représailles à l’attentat du 22 septembre à Ahvaz, lors du défilé militaire iranien, quand un commando a ouvert le feu sur les militaires et tué plusieurs dizaines de personnes. Un attentat qui avait été revendiqué par l’organisation Etat Islamique.

ETATS-UNIS : Le Sénat confirme la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême

Le Sénat américain a approuvé samedi 6 octobre la nomination du très controversé Brett Kavanaugh à la Cour suprême. Brett Kavanaugh a prêté serment alors que des milliers d’opposants à sa nomination manifestaient près du Capitole. Ce scrutin très serré (50 pour et 48 contre) met fin à un scandale qui a divisé l’Amérique pendant plusieurs semaines et constitue une nouvelle victoire pour le président américain. Choisi par Donald Trump pour remplacer le juge Anthony Kennedy parti à la retraite, le juge conservateur a vu sa candidature pour la haute juridiction fortement compromise par des accusations d’agressions sexuelles de deux femmes. Ce dernier a nié toutes ces accusations et a dénoncé un “coup monté politique”. Le FBI avait ouvert une enquête, celle-ci s’est avéré non concluante.

COMMERCE : Trump impose un nouvel accord de libre-échange

Donald Trump avait prévu de rompre l’ALENA, l’Accord de Libre-Échange Nord-Américain, réunissant les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Il a présenté un tout nouveau texte qui remplacerait l’ALENA : AEUMC, pour Accord Etats-Unis Mexique Canada. Ce nouveau traité doit comporter des sections sur la protection de l’environnement, le droit du travail et les brevets, que n’avait pas l’ancien. L’idée est notamment de convaincre les industriels américains de stopper leurs délocalisations, en recherche d’une main d’œuvre moins chère au Mexique. L’accord demande en effet à protéger le droit de grève des ouvriers mexicains et à rémunérer les ouvriers de l’industrie automobile 16 dollars de l’heure, soit quatre fois plus que le salaire moyen mexicain. Par ce moyen, Donald Trump espère récupérer dans le pays la plupart des activités et « construire beaucoup plus de voitures aux Etats-Unis ».

INTERNATIONAL : Denis Mukwege et Nadia Murad remportent le prix Nobel de la Paix

Le comité Nobel norvégien a décerné vendredi 5 octobre le prix Nobel de la Paix à Denis Mukwege et Nadia Murad afin de les récompenser de « leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre ». Denis Mukwege surnommé “l’homme qui répare les femmes” est un gynécologue congolais qui a soigné gratuitement plus de 50 000 femmes victimes de viols ou qui présentent des mutilations génitales en République Démocratique du Congo. La 2e lauréate Nadia Murad est une survivante des horreurs commises par l’organisation Etat Islamique. Réduit à l’esclavage, torturée et violée, elle réussit à s’évader et rejoint sa sœur en Allemagne. La jeune femme yézidie, âgée aujourd’hui de 25 ans, est l’ambassadrice de l’ONU pour la dignité des victimes et du trafic d’êtres humains.

BRÉSIL : L’extrême droite en tête de ce premier tour de la présidentielle

Alors que les élections présidentielles vont bientôt commencer au Brésil, un sondage vient de donner le candidat d’extrême droite, mais aussi un outsider de la politique, Jair Bolsonaro, grand favori… 35% des personnes interrogée comptent voter pour lui au premier tour, ce qui représente 15 points d’avance, par rapport à son principal opposant. Au point que certains analystes politiques pensent qu’il pourrait remporter l’élection ainsi, dès le premier tour. Son opposant est Fernando Haddad, membre du Parti des Travailleurs. L’ex-président brésilien Lula, actuellement en prison pour des affaires de corruption, a appelé son peuple à voter pour Fernando Haddad. Toutefois, la pays a si longtemps été gouverné par le Parti des Travailleurs, sans véritablement résoudre les problèmes de chômage et de crise économique, qu’il y a un sentiment de défiance désormais au sein de la population, qui pousse les électeurs à se tourner vers d’autres candidats, comme Jair Bolsonaro.

ETATS-UNIS : Donald Trump, trempé dans une histoire d’évasion fiscale pour son héritage familial

Le New York Times vient de révéler une enquête sur la fortune et l’héritage familial de Donald Trump. Une enquête très approfondie, de huit pages, qui explique d’ailleurs que par des “manoeuvres d’évasion fiscale”, le président Trump aurait gagné 400 millions de dollars, de manière totalement illicite. Donald Trump et ses frères et sœurs auraient ainsi créé une société écran, afin de dissimuler les dons d’argent de leurs parents, sous-évaluée du patrimoine immobilier afin de payer moins d’impôts, etc. Le locataire de la Maison Blanche s’est défendu dans un tweet avec trois arguments, accusant ce sujet d’être “très vieux”, “ennuyeux” et “déjà vu”, sans véritablement prendre position sur les accusations dont il fait l’objet. Selon le reportage du New York Times, le président Trump aurait d’ailleurs toujours à l’heure actuelle des stratagèmes pour détourner son argent du fisc.

INTERNATIONAL : Interpol demande des explications à la Chine sur la disparition du président de l’organisation

L’épouse de Meng Hongwei, patron de l’organisation internationale de la police criminelle, a signalé jeudi 4 octobre sa disparition. Depuis le 25 septembre, Meng Hongwei, qui s’était rendu en Chine, n’a plus donné signe de vie. Une enquête a été ouverte en France samedi 6 octobre. L’organisation Interpol a officiellement demandé des explications auprès du gouvernement chinois. Pour les autorités françaises, cette disparition serait liée à une “mise au secret temporaire de M.Meng par les services de Pékin dans le cadre de règlements de comptes internes au pouvoir chinois” d’après Le Monde.

CAMEROUN : L’opposition s’allie contre un nouveau mandat présidentiel pour Paul Biya

Deux candidats en lice pour la fonction suprême ont décidé de s’unir à 48h du premier tour de l’élection présidentielle. Akere Muna a retiré sa candidature vendredi 5 octobre pour porter soutien à son opposant Maurice Kamto, ancien ministre délégué de la Justice. Tous les sondages montrent que Paul Biya, le président sortant au pouvoir depuis 35 ans, briguera un nouveau mandat ce dimanche. Des négociations avaient eu lieu pour rallier d’autres candidats à cette coalition, qui est une première depuis 1992.

ART : L’artiste Banksy détruit son œuvre lors une mise aux enchères

La toile en peinture “Girl with Balloon” de l’énigmatique Banksy s’est auto-détruite vendredi 5 octobre lors d’une soirée de mise aux enchères à Londres. Alors qu’un acheteur venait d’acquérir le tableau pour la modique somme d’un 1,185 millions d’euros chez Sotheby’s, celle-ci s’est automatiquement déchiquetée devant des regards médusés. Quelques heures plus tard, l’artiste a expliqué à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux être à l’origine de cette destruction en installant une déchiqueteuse dans le cadre. Après ce coup de théâtre, la valeur de la toile aurait doublé pour atteindre 2,3 millions d’euros.

Article rédigé par Gaëlle Kabongo et Marie Mougin