L’Asso incontournable #1 : Enactus Sorbonne

L’Asso incontournable #1 : Enactus Sorbonne

Interview de Manon Fahy, nouvelle présidente de l’association

Connaissez-vous Enactus France ? Cette ONG qui a pour mission de « développer l’esprit d’entreprendre et l’engagement des jeunes au service de la société.» Alors vous devriez considérer Enactus Sorbonne comme un projet similaire mais avec une corporation différente. Manon Fahy, présidente d’Enactus Sorbonne, nous a tout expliqué.

Qui êtes vous ?

« Nous ne sommes pas une antenne d’Enactus France. Nous reprenons le même projet et bénéficions d’un accompagnement mais nous restons indépendants ». Parmi les « accompagnateurs » qui aide l’association, on peut compter par exemple sur le BAIP (Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle). Manon explique que le projet d’Enactus France a ici été adapté à l’échelle de Paris et s’adresse exclusivement aux étudiants de la Sorbonne. L’objectif est de les accompagner dans le processus de mise en place d’un projet. Les co-présidents qui dirigent l’association sont deux étudiants de la Sorbonne : Manon Fahy, en première année de maîtrise en Sciences Economiques, et Jules Hagopian, en première année d’Histoire-Science Politique. Manon est également la présidente de l’association d’aide aux orphelins Phénix, dont Jules se trouve être le community manager.

Si votre association est entièrement indépendante, pourquoi ce titre d’Enactus?

« On est une association Sorbonne mais le titre d’Enactus nous donne accès à des compétitions. L’idée, c’est de débloquer des fonds en participant à des projets afin de financer les initiatives de notre faculté et des étudiants. »

Quelles formes d’accompagnement apportez-vous ?

« On parle des projets, on crée des équipes, on met les étudiants en lien avec  des mentors. On essaye de développer les idées et de trouver des solutions ». Manon explique ici comment agit Enactus si un étudiant se présente avec une idée mais sans projet concret. Elle nous indique un second cas de figure si le projet est clairement défini. Enactus se chargera de son lancement, de la mise en place d’une levée de fonds, de trouver une équipe, etc.

Tu es fondatrice de Phénix mais tu as aussi tes études et ta vie personnelle, tu n’es pas débordée ?

« Enactus a créé Phénix. Je suis assez organisée en général donc il n’y a pas de souci. De plus ce sont deux choses qui se rejoignent plus ou moins : il s’agit d’accompagner les élèves et de les aider à accomplir leur projet. Puis je ne suis pas seule non plus comme Jules est avec moi ». Manon précise que suite à la création de Phénix, reprendre Enactus a été plus simple, étant une association déjà existante. Cependant, elle concède que les événements survenus au centre Pierre Mendès France l’année dernière ont ralenti l’avancée de ces deux projets. Concernant sa vie privée et ses études elle conclut : « L’entrepreneuriat étudiant c’est très difficile. Il ne faut rien lâcher mais c’est possible ».

Que peux-tu nous dire sur la mise en place de ton équipe et de tes projets pour l’association ?

« On est en train de recruter une équipe, ça se met en place doucement. On est deux co-présidents, on recrute des chargés d’événementiel et ce sera bon pour cette année ».  Finalement une petite équipe, c’est tout ce qu’il faut à Enactus Sorbonne pour se mettre en place. Manon nous confirme d’ailleurs que sa priorité actuelle c’est le recrutement de la première promotion d’étudiants. Cela dit, elle confie souhaiter faire à nouveau appel à des entrepreneurs de l’année précédente : le PDG d’OPAL ou de MOOV.

Enactus Sorbonne, à ne pas confondre avec Enactus France, est donc la clé qui vous permettra de mettre en place vos projets d’associations étudiantes. Vous avez une idée ? Là, tout de suite ? Bon, maintenant vous savez à qui vous adresser.

Crédit photo : Tom Malki

Hits: 122