Mbappé : L’indispensable

Mbappé : L’indispensable

Qu’il porte les couleurs du PSG ou de la France, avec le jeune prodige de la nouvelle génération, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En tout cas, c’est ce qu’il nous a démontré ces dernières semaines en inscrivant six buts en trois matchs tout en confirmant son rôle de leader en équipe de France.

Il côtoie les plus grands en club comme à l’international, étant attaquant aux cotés de Griezmann, Neymar ou Cavani. Cela n’empêche pas Mbappé de prendre le large et de s’envoler vers des records encore jamais atteints. Ayant déjà inscrit dix buts en bleu alors que sa première sélection ne remonte qu’au 25 mars 2017. Il est garant d’un palmarès encore inégalé pour un joueur de moins de 20 ans. Kylian accumule les titres de Champion de France avec Monaco (2017), de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France avec le PSG (2018). Dans son palmarès, se trouve bien sûr aussi son titre de Champion du Monde remporté à seulement 19 ans. Seule la Champions League résiste encore à la fièvre « Mbappesque ».

Un titulaire indiscutable aussi bien en club qu’en équipe de France

Le talent du joueur est tel qu’on pourrait parler aujourd’hui « d’Mbappé dépendance ». Ce sentiment s’illustre par la dernière rencontre PSG-Lyon, détenteur de quatre buts en 13 minutes offrant ainsi une large victoire. Malgré cette performance éclatante à l’issue du match, le joueur estime qu’il aurait dû mettre plus de buts. Même si ce dernier a marqué les esprits, beaucoup d’occasions s’étaient présentées à lui au cours du match. A nouveau décisif face à Amiens, il s’avère aussi une fois de plus indispensable lors du « Classico ». Malgré le fait qu’il n’ait pas été retenu dans les onze de départ, trois minutes après son entrée, Kylian inscrit le premier but du match. Il est suivi par Draxler dans le temps additionnel (90’+5), une minute avant le coup de sifflet final. Ainsi rencontre après rencontre, victoire après victoire, Mbappé confirme sa position dominante dans le club parisien.

Les qualités de l’attaquant sont d’autant plus indispensables en équipe de France étant un des grands acteurs de la victoire du mondial. Avec cette première édition de la Ligue des nations, ou face à l’Islande lors d’un match amical, l’équipe de France semble avoir du mal à se passer de son numéro 10. L’illustration parfaite est cette dernière rencontre face aux Islandais, où  les bleus menés 2 à 0 se retrouvent dans l’impasse. Didier Deschamps décide finalement de le faire entrer, malgré ses appréhensions en raison de la faiblesse musculaire du joueur. Pari gagnant, l’entraîneur qui déclare « quand il est entré, ça a fait du bien à l’équipe ». Et c’est peu dire car le parisien permet à son équipe d’égaliser. Décisif pour le premier but inscrit contre son camp par Eyjolfsson (86’), il transforme ensuite un pénalty concédé par Sigthorsonn une poignée de secondes plus tard (89’).

« Il n’est pas près de finir de nous surprendre »

En dehors de ses performances sportives, on ne cesse de reconnaître à ce nouveau leader des qualités hors du terrain. Il fait preuve d’une aisance déconcertante et d’une sympathie devant les caméras, dès ses toutes premières interviews. Effectivement, rares ont été les occasions de critiquer son comportement. Toujours irréprochable face aux journalistes ou dans les vestiaires, tout porte à croire que l’entente avec son équipe est idéale. Ces derniers ne cessent d’ailleurs de vanter ses mérites, surtout lorsqu’il leur sauve la mise comme lors du match France-Islande. Lloris déclare à l’issue de la rencontre qu’ « il n’est pas près de finir de nous surprendre. C’est un joueur imprévisible parce qu’il est explosif, c’est un dribbleur. Il sait faire la différence dans les moments importants malgré son jeune âge. Il se sert de toutes ses qualités et les met au service de l’équipe ».

Impeccable sur le plan de la communication, proche de ses fans et de son Club de Bondy (93), c’est un sans faute. Kylian se distingue aussi  en reversant l’intégralité de ses primes du mondial à l’association « Premiers de Cordée » dont il est le parrain. Mbappé apparaît ainsi aux yeux du public français et à l’international comme un modèle de réussite. Sa success story a vocation à inspirer toute une génération de jeunes footballeurs, et sans doute celles qui suivront.

Un rayonnement international : jusqu’où continuera la fièvre Mbappé ?

C’est depuis ses débuts à l’AS Monaco que tous les projecteurs se tournent vers lui en France. La Coupe du monde a propulsé le joueur français sur le devant de la scène internationale. Un événement qui se révèle être déclencheur de l’admiration de tous les fans de foot du reste du monde. L’engouement est tel qu’on le retrouve ce 11 octobre en couverture du célèbre magazine américain Times. Ce dernier  titre « Mbappé est le futur du football » et revient sur son incroyable ascension.

Parmi les favoris pour le Ballon d’or, certains émettent (sans doute à tort) des réserves compte tenu de son jeune âge. Or, comme le record-man nous l’a prouvé, l’âge ne compte pas, tout ce qui importe c’est la performance. D’autant plus que sa maturité fut saluée à d’innombrables reprises par ses entraîneurs notamment.

Cela ne fait aucun doute, Kylian Mbappé est parti pour exploser tous les records. Comme il le dit lui même :

« J’ai toute une histoire à écrire, ce n’est que le début. »