« Il y a une obsession des médias français à relayer des informations exagérées sur le PSG »

« Il y a une obsession des médias français à relayer des informations exagérées sur le PSG »

Après les révélations de Mediapart, certains clubs sont dans la tourmente. Les Football Leaks ont fait réagir le monde du football, la presse, comme les acteurs principaux que sont les clubs. Mais un autre groupe se sent aussi profondément touché par cela, un groupe indissociable du football, les supporters.

J’ai décidé d’interviewer Julien, un supporter « ultra », abonné au virage Auteuil, au Parc des Princes, l’enceinte du Paris Saint-Germain. Il me décrit sa réaction face à cette nouvelle affaire, et son rapport avec les médias qui ont traité ce phénomène avec son point de vue de jeune supporter engagé du club français le plus concerné dans cette affaire.

Bonjour Julien, présente-toi rapidement :

  • Julien, 19 ans. Je suis en L2 d’Histoire à Paris 1 et je vis en banlieue parisienne. Je suis surtout supporter du Paris Saint-Germain.

Quel est ton lien avec le PSG ?

  • Mon père m’a fait découvrir le PSG dès mon enfance, et je ne l’ai jamais quitté. Je suis aujourd’hui membre actif d’un groupe ultra en tribune Auteuil. Je participe aux animations et à l’ambiance au Parc des Princes mais aussi en déplacement en France comme en Europe.

As-tu suivi l’actualité de Mediapart qui a révélé des pratiques « illégales » de certains clubs en Europe dont le PSG ?

  • Oui, tout à fait, sans toutefois rentrer dans les détails du dossier. Je me souviens des fraudes fiscales, l’histoire des quotas ethniques au centre de formation et aussi des transferts de joueurs mineurs.

Qu’en penses-tu ? Te sens-tu concerné par cela ?

  • Je pense d’abord que c’est une bonne chose que ces pratiques-là, propres au business de football soient dénoncées. Mais il y a une obsession des médias français à relayer des informations exagérées sur le PSG. Je me sens forcément un peu concerné étant donné que ça touche mon club.

Considères-tu ton club comme stigmatisé par les médias français ?

  • Par certains oui. Le PSG a toujours été un club avec un ressentiment en France. Avec l’arrivée du Qatar, ça s’est encore aggravé. Certains pensent que le PSG est un club « bling-bling », et forcément ça ne plaît pas aux gens. Les médias comme L’Équipe et surtout France 2 avec “Enquête Exclusive” ont essayé de construire un véritable scandale avec les Football Leaks, notamment avec les critères ethniques, que je considère comme inacceptables bien sûr, mais malheureusement répandus dans tous les clubs en France. Ce n’est pas propre au PSG, pourtant on ne parle que d’eux.

Tu trouves donc ces accusations abusives ?

  • Il fallait dénoncer, évidemment. Mais il ne faut pas oublier que le PSG dispose, par exemple, d’un centre de formation avec des joueurs de toutes les origines. Jusqu’à preuve du contraire, les dirigeants n’étaient pas au courant de ces pratiques. Pour les primes d’éthique, ça existe partout, et c’est surtout un moyen pour mettre des amendes aux joueurs car la législation française empêche de mettre des amendes aux salariés. De plus, ces primes ne se résument pas qu’à « saluer les supporters » mais sont beaucoup plus complètes.

Dernière question, comment imagines-tu le futur du football avec toutes ces pratiques illégales mais pourtant acceptées ?

  • Ça fait peur clairement, mais pour atteindre le top niveau européen, les clubs sont réduits à adopter des pratiques que les gros clubs historiques utilisent depuis bien longtemps déjà, en toute impunité.

Pour Julien, ces Football Leaks sont à la fois des accusations légitimes mais exagérées. Les supporters parisiens se sentent particulièrement pris à partie par certains médias français qui essaient de faire du « buzz » sur le dos du PSG.

En tant que fan de foot, il y a des choses que je partage et que je comprends. Les primes d’éthique, ou certaines clauses secrètes sont assez invraisemblables mais cela fait entièrement partie du business qui entoure ce nouveau football. Cela se justifie aussi pour pouvoir sanctionner un joueur, qui est à la fois un personnage public mais aussi représentant de l’image du club à travers le monde. Dans le milieu du football, tout se négocie, se monnaye et a un prix. Quand une simple action peut avoir une incidence considérable, il est important pour ces clubs de tout prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Mais personnellement, je pense que le PSG exagère ce sentiment de « persécution » par les médias français. Avec un regard extérieur à celui d’un proche du club, je trouve que le scandale n’a pas été si grand, notamment quand on regarde les chaînes spécialisées comme Canal + ou Bein Sport qui en ont assez peu parlé. Cela peut se comprendre quand on sait que Bein Sport est une entreprise dirigée par le même président que le PSG, Nasser Al-Khelaïfi, et que Paris a une très grande importance pour le championnat français et chez certains chroniqueurs. Selon moi, le PSG mérite quelques sanctions notamment pour les fraudes fiscales. Ils ne devraient pas être amenés à flirter avec les limites légales, dans la mesure où ils dominent déjà la scène nationale, une suprématie toutefois beaucoup moins visible au plan européen.

En attendant les éventuelles sanctions, le club de la capitale peut frémir ou pas, en commençant par assurer sa qualification pour les matchs à élimination directe de Ligue des Champions.

Hits: 25