Les 24 cases de Sorb’on — Case #6

Les 24 cases de Sorb’on — Case #6

Retour sur le « coup de foudre » de Donald Trump pour le Mexique

(Ceci est une fake news à vocation humoristique)

Il y a quelques jours, une box surprise a fait chavirer le cœur du président américain pour son ennemi de longue date, le Mexique.

« Eh oui ! Nos régions ont du talent m’sieur l’président »

Le 30 novembre dernier, la Maison Blanche reçoit une boîte pour le moins curieuse. La sécurité croit d’abord à une vengeance des démocrates, lesquels avaient réceptionnés des colis piégés il y a quelques semaines auparavant. Mais quel fut l’étonnement des employés lorsqu’ils déballèrent le paquet cadeau : pas d’explosifs, mais plutôt un assortiment de mets mexicains.

En effet, Diego Ramirez, un paysan mexicain, a eu le toupet d’offrir au chef d’Etat une petite box en guise de cadeau de Noël. Remplie de spécialités locales, elle comprenait notamment un taco bowl, 3 quesadillas, du guacamole, du maïs frais et une bouteille de tequila.

« Mon geste est pacifiqueJe voulais que Trump goûte à un morceau de notre terroir pour lui montrer de quoi il se prive avec ce foutu mur. » — Diego Ramirez

« I love Mexico »

Contre toute attente, profondément touché par le geste de Diego, Donald Trump aurait eu une véritable révélation. Le peuple mexicain méritait non pas d’être réprimé mais plutôt d’être salué pour ses talents de producteur. Il s’empressa donc de changer diamétralement sa politique. « J’annule mon projet de frontière fixe entre les Etats-Unis et le Mexique, » a-t-il affirmé. « Désormais, chaque Américain digne de ce nom doit avoir accès à un burrito et une Corona. Il en va du bonheur de la nation tout entière. Make Amexica Great Again ! »

« Donaldo El Trumpeador »

Pourtant, il semblerait que le chef d’état se soit un peu laissé emporter par l’émotion. Car ce dernier vient de prendre une série de mesures pour le moins surprenantes. Telle que la nationalisation des firmes Taco Bell et Chipotle ou bien la création d’une compagnie low cost nommée « Caramba Airlines » reliant exclusivement Tulum et Cancun. Donald Trump a aussi émis l’idée de remplacer l’Independance Day par El Dia de Los Muertos, jugé plus spectaculaire.

« Monsieur le Président a complètement pété les plombs », soupire Kirstjen Njelsen, la secrétaire d’Etat à la Sécurité Intérieure. « Ce matin, au milieu d’un entretien dans le Bureau Ovale, nous avons dû lui installer une piñata à l’effigie d’Hilary Clinton, et le regarder l’éclater en mille morceaux tout en riant aux éclats les yeux bandés. Je n’ose même pas imaginer ce qu’il nous réserve pour demain… ». Hélas, le soir même, en pleine conférence de presse, le président américain est arrivé en tenue de luchador et, dans l’euphorie, a fini par s’adonner à une danse du ventre très « caliente » pendant que les journalistes de CNN ont été forcés à jouer des maracas.

Hits: 46