Les 24 cases de Sorb’on — Case #7

Les 24 cases de Sorb’on — Case #7

INVASION

[COMMUNIQUÉ D’UNE ASSOCIATION]

Sans doute les avez-vous déjà croisés. Sans doute savez-vous qu’ils ne sont pas comme vous. À l’approche de Noël, ils viennent de très loin, trop loin. Ils viennent avec leur couleur inhabituelle pour les rues de Paris, leur physique gauche et leur air un peu perdu. Seul un naïf pourrait se laisser attendrir par ces êtres pervers. Car il faut s’en méfier. Et je vous parle d’expérience. Je suis de ceux qui habitent aux Gobelins, premiers témoins de cette immonde subversion migratoire.

Le mois dernier, ils n’étaient que deux ou trois, rien de bien méchant en apparence. Mais dès qu’ils sont installés, ils commencent à se reproduire, à appeler leurs proches, leurs amis, et bientôt c’est tout un quartier qui est envahi par cette vermine. Oui, je le dis haut et fort, il faut les déloger. Il faut expulser sans ménagement… Les Nounours des Gobelins !

Quelqu’un a-t-il déjà vu un seul Nounours travailler ? Le constat est frappant, ils vaquent toute la journée, traînent en meute dans les bars à n’en plus avoir soif, raillent les passants et harcèlent vos enfants !

Parfois, la nuit, on les entend se battre, ivres et à grand renfort de polochons. Les riverains n’en peuvent plus de ce tapage nocturne incessant. Et le lendemain, ce sont vos médecins et votre Sécurité Sociale qui les soignent !

Pas un seul n’a un emploi régulier. Et encore faudrait-il en croiser un qui travaille, eux qui profitent sans vergogne de vos allocations. Non, ils travaillent au noir chez ceux qui ne les connaissent pas assez. Certains d’entre nous les supportent au quotidien.

Méfiez-vous ! Ils sont là, dans les campagnes, dans les villes, et maintenant sur les réseaux sociaux ! Leur odieuse page Facebook a de loin dépassé les 10 000 abonnés en moins d’un mois, et il y a de quoi, au vu de la taille sans cesse croissante de leur communauté !

Françaises, Français, Gobelinoises, Gobelinois, ne vous laissez pas faire, protégez vos enfants avant qu’il ne soit trop tard. Les Nounours sont déjà parmi nous, le Grand Remplacement commence, il faut de toute urgence l’endiguer !

Leur but est clair : ils veulent s’emparer de notre pays, de notre culture, de notre civilisation, pour les réduire à néant à grands coups de pattes en mousse.

Et nous ne nous laisserons pas faire. Non ! Nous ne nous laisserons pas remplacer par ces odieuses créatures ! Nous nous battrons jusqu’au bout, crocs et griffes s’il le faut ! Nous ne perdrons pas cette place privilégiée que nous avons au cœur des Français, nous… les animaux de compagnie !

Hits: 37