À la rencontre d’Alphonse Mucha au Palais du Luxembourg

À la rencontre d’Alphonse Mucha au Palais du Luxembourg

Du 12 septembre 2018 au 27 janvier 2019, le palais du Luxembourg met en vedette Alphonse Mucha, célèbre peintre et affichiste tchèque du vingtième siècle.

Un art cosmopolite et engagé

Appartenant à l’Art nouveau, mouvement artistique de la fin du XIXe et du début du XXe, l’art d’Alphonse Mucha est multiculturel et s’inspire de nombreuses aires géographiques. Le style de Mucha allie en effet des motifs japonais, celtiques, gothiques ou grecs. Les racines slaves de l’artiste sont aussi très présentes, et ce dès 1896, date à laquelle le Tsar Nicolas II se rend à Paris et fait naître un véritable engouement pour la culture slave auprès des Français vivant dans la capitale.

Ainsi, le style de Mucha entre directement en résonance avec les événements de son époque. Il élabore ses œuvres dans le contexte particulier de la fin de l’Empire austro-hongrois (1867-1918), période où les peuples sont à la recherche d’une certaine unité. Entre 1911 et 1928, le peintre entreprend une « Épopée Slave ». Cette dernière dépeint l’histoire des peuples slaves et exprime les idées politiques de l’artiste. Sa volonté d’union des peuples transparaît et s’inscrit dans une atmosphère nationaliste. Par ailleurs, son art a évolué en même temps que ses convictions ; certaines de ses œuvres sont en effet marquées par son appartenance à la franc-maçonnerie.

Une exposition riche et documentée

En plus des tableaux mondialement connus, des affiches publicitaires et d’autres illustrations, l’exposition s’attarde aussi sur ses œuvres moins célèbres et nous offre un autre aspect de l’artiste. On découvre des travaux réalisés sur d’autres supports ou avec d’autres techniques, tout aussi remarquables. Afin de permettre aux visiteurs de comprendre la démarche de l’artiste, les croquis sont exposés à côté des œuvres achevées. 

Remarquons toutefois le manque d’explications des techniques utilisées par le peintre afin de réaliser ses œuvres. Autrement, l’exposition est vraiment une réussite : elle informe les visiteurs tout en leur permettant d’admirer les œuvres d’art d’un artiste engagé.

Sans plus attendre, découvrez quelques œuvres qui sauront vous donner envie de vous rendre au Musée du Luxembourg.

L’œuvre une fois mise en couleur (un triptyque du croquis de l’œuvre juste au-dessus) représentant Hamlet de Shakespeare, affiche réalisée à l’occasion de la représentation de la pièce en 1899 avec dans le rôle principal Sarah Bernhardt, actrice majeure du XIX° siècle.
Les célèbres « Saisons » réalisées en 1896, qui ont toujours un grand succès auprès des visiteurs.
La Lune et les étoiles, une de mes œuvres favorites, représentant la Lune personnifiée, auréolée d’un halo s’inspirant directement de l’art byzantin.

Si vous voulez en savoir plus sur ce peintre et ses œuvres ou tout simplement le découvrir et occuper votre après-midi, rendez-vous au Palais du Luxembourg avant le 27 janvier 2019 !

Infos pratiques

  • exposition Muchat du 12 septembre 2018 au 27 janvier 2019
  • Palais du Luxembourg, 15 Rue de Vaugirard, 75291 PARIS
  • Accès : RER B Luxembourg
  • Tarif : 9€ pour les 16-25ans / plein tarif = 13€ / gratuit pour les -16ans
  • tarif spécial jeunes : 9€ pour deux personnes de 16 à 25 ans inclus, du lundi au vendredi après 16h
  • plus d’informations sur ici.

Hits: 26