Les 24 cases de Sorb’on — Case #16

Les 24 cases de Sorb’on — Case #16

Faut-il encore fourrer la dinde en 2018 ?

Vaste question. Nombre d’historiens et de chefs se déchirent encore à ce propos. Dinde traditionnelle ou nouvelle vague huîtres/saumon fumé/foie gras et autres joyeuseries. 

Et si, cette année, on se la jouait vegan ? 

Rien de bien difficile, ni de bien mauvais. Et les divisions cesseraient. Que rêver de mieux ? Evidemment, le changement va être radical. 

Les huîtres imbibées de citron : c’est fini. 

Adieu les langoustines.

Au revoir la bûche pleine de beurre.

Adieu le saumon fumé. 

Le foie gras de canard sur son toast avec le chutney de figue : c’est fini. 

Adieu la dinde. 

Au revoir les chocolats au lait. 

Ok. Pour les chocolats, j’en demande trop. 

Prêts à relever le défi ? 

Cette année, Sorb’on vous concocte un repas de Noël très peu healthy mais très vegan. 

Une terrine de champignons et tofu fumé ainsi qu’une terrine façon foie gras à étaler, bien évidemment, sur des blinis de sarrasin ou de noisette. Retrouvez la recette de la terrine de champignons ici et celle façon foie gras .

En plat principal (c’est là que ça se corse, non ? Sans aucune blague nationaliste), pourquoi ne pas tenter des ravioles de tofu fumé, butternut et sauge en bouillon safrané ; une butternut gourmande au miso et noisettes ou encore un feuilleté de tofu fumé et sa crème de truffes ? Pour jeter un oeil à la délicieuse recette de ravioles, rendez-vous ici. Et si vous voulez voir à quoi ressemble le butternut gourmand, c’est par-là

Ici, un petit pavé vous attend. 

Terminez le repas en apothéose par un carrot cake, voire une bûche vegan (privilégier le chocolat noir, les amandes et la noix de coco), ou une brioche façon flocons : un plaisir pour les sens. 

Retrouvez une autre recette de la recette de la bûche vegan, elle se trouve ici

Et pourquoi ne pas accompagner tout ça par des mignardises qui font plaisir : truffes, pain d’épice ou encore des caramels ! Pour voir la confection de ces petites truffes, c’est ici. Le traditionnel pain d’épices, version 2018 est ici. Et pour les sensibles, ici, les petits caramels mous. 

Alors, convaincus ? (Evidemment, le vin n’étant que du fruit fermenté, aucune hésitation à avoir, avec modération, c’est un pote à moi !). Les choix ont été difficiles et ne relèvent que de mes goûts personnels, n’hésitez pas à aller errer et trouver des variantes. 

Puisse Noël, au moins, ravir vos papilles. 

(Par contre, si vous être intolérants au gluten, je ne peux plus rien pour vous…) 

Hits: 27