Ces étudiants qui découvrent le Monde #1 : Zellidja une association qui incite au voyage

Ces étudiants qui découvrent le Monde #1 : Zellidja une association qui incite au voyage

Sorb’on te fait déjà penser aux vacances en t’emmenant à la découverte de Zellidja. Pour toi, nous avons rencontré Pauline qui est partie avec cette association.

L’association Zellidja : qu’est-ce que c’est ?

Si l’aventure ne vous fait pas peur et que vous rêvez de voyager seul, l’association Zellidja octroie des bourses de voyage entre 700 et 900 euros à des jeunes entre seize et vingt ans qui ont élaboré un projet de voyage individuel sur un thème dans le pays de leur choix. Les jeunes peuvent partir un mois au minimum entre le 15 mai et le 30 octobre. L’association veut mettre en avant l’engagement, l’autonomie mais aussi l’ouverture d’esprit dont les jeunes doivent faire preuve en voyageant seul. L’objectif premier est l’immersion dans le pays en mettant de côté nos repères culturels et linguistiques. Voyager avec Zellidja c’est aussi se responsabiliser.

Comment partir avec Zellidja ? L’exemple de Pauline

Sorb’on a rencontré Pauline Bedolis, âgée de dix-neuf ans et étudiante en double licence Histoire et Science-Politique à Paris 1. Pauline a décidé de partir seule en Norvège afin de travailler sur le tourisme durable. Du 10 août au 10 septembre, le sac à dos sur les épaules, elle est partie de Bergen, a traversé les villages d’Aurland, de Flam, et de Laerdal jusqu’à arriver à Oslo.

Avant de partir, Pauline a dû construire son projet dans lequel elle a expliqué ses motivations et planifier son itinéraire. Elle a ensuite été convoquée pour passer un oral face à des jurés dont l’objectif consiste à la guider dans l’organisation de son voyage. Suite à cela, les jurés ont décidé de lui accorder une bourse de voyage à hauteur de 850 euros. A son retour, Pauline doit rendre aux jurys le journal de bord qu’elle a tenu durant son voyage, un carnet de compte qui récapitule toutes ses dépenses ainsi qu’un rapport de voyage sur le thème choisi.

“J’ai eu la chance de découvrir de paysages magnifiques et de rencontrer des personnes formidables tout au long de mon voyage.”

Si Pauline a choisi de réaliser cette expérience c’est avant tout car elle est passionnée de voyages. “ je suis d’abord une passionnée de voyages et de tout ce que cela suppose : les rencontres, le partage, les paysages etc”. L’étudiante en double licence à Paris 1 ajoute que si elle n’avait jamais voyagé seule auparavant, elle a pris son expérience comme un défi. “Je savais que j’en étais capable.” Le statut de boursier Zellidja a facilité sa prise de contact auprès de grandes entreprises et d’organismes comme le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Pêche avec lesquels elle a pu échanger à propos de son projet de voyage sur le tourisme durable. Pour Pauline, “Se retrouver face à soi-même dans un pays étranger durant plusieurs semaines est une expérience inoubliable qui forge l’esprit et qui nous enrichit d’un point de vue humain”.

Pauline conclut notre rencontre en nous confiant “faire Zellidja, c’est aussi se surpasser !!”.

Hits: 224