Les cinq de 2018

Les cinq de 2018

Le cru 2018 du sport français fut savoureux. Entre Jeux Olympiques d’hiver, Coupe du monde de football et exploits individuels, plusieurs sportifs ont crevé l’écran. Retour sur cinq d’entre eux.

La France est l’une des nations sportives les plus complètes au monde. Elle s’illustre tant dans les disciplines collectives qu’individuelles, que ce soit en sports d’hiver ou en sports d’été. Cinq sportifs, cinq disciplines et un choix subjectif assumé. Voici une sélection de l’excellence à la française.

Kevin Mayer : plus haut, plus loin, plus fort

9 126 points. Voilà qui fait entrer Kevin Mayer dans le club très fermé des recordmans du monde. Pourtant la saison du décathlonien de 26 ans commençait de la pire des façons : une élimination précoce aux championnats d’Europe après 3 essais mordus à la longueur, un orgueil de champion blessé au plus profond.

Et puis le rebond des plus grands. La participation au Décastar de Talence (15-16 septembre 2018) annonçait la couleur : objectif record du monde. S’attaquer aux 9 045 points de l’Américain Ashton Eaton, légende de l’épreuve combinée, voilà qui n’était pas une mince affaire. Et Mayer excella. Dix épreuves sans fautes, dont quatre records personnels (100 mètres, longueur, perche et javelot), et il était le premier à dépasser les 9 100 points : record du monde explosé. Champion d’Europe, champion et recordman du monde, il ne manque à Kevin Mayer que le graal olympique. Après l’argent à Rio, il sera l’immense favori pour l’or à Tokyo.

Une année d’or et de cristal pour Fourcade

La victoire fut la routine de Martin Fourcade en 2017-2018. La fin d’année difficile du Catalan ne doit pas faire oublier un début 2018 magistral en tous points. Triplement sacré à Pyeongchang (Poursuite, Mass Start, Relais mixte), il est devenu par la même occasion le sportif français le plus titré aux Jeux Olympiques, avec 5 breloques dorées. Des JO  réussis qui furent le point d’orgue d’une saison parfaite.

Car 2018, c’est aussi son 7èmegros globe de cristal consécutif, un record absolu. Mais il ne faut pas non plus oublier le grand chelem des petits globes de cristal. On peut citer ses victoires en Individuel, sprint, poursuite, mass start, ses 11 victoires individuelles et son incroyable série de 20 podiums consécutifs. Surtout dans un sport où la moindre faute de trop au tir est rédhibitoire. Ultra rapide en ski, ultra précis en tir, 2018 aura été l’année d’un boss qui s’est transcendé face à la jeune concurrence, incarnée par Johannes Boe.

Mbappé, jeune prodige

Difficile de hiérarchiser les joueurs de l’Equipe de France tant ils ont chacun réalisé une excellente saison. Un impressionnant doublé Ligue des Champions – Coupe du monde pour Raphaël Varane. Une saison quasi-parfaite pour Antoine Griezmann. Il a été vainqueur de l’Europa League avec l’Atletico Madrid et plusieurs fois décisif dans la conquête de la deuxième étoile.

Mais c’est ici la précocité de Kylian Mbappé qui est mise à l’honneur. A seulement 19 ans, l’attaquant du Paris Saint-Germain aura réalisé un voyage en Russie parfait. Imperméable à la pression, auteur de 4 buts et de plusieurs actions déjà dans la légende de la compétition. Il a été l’homme fort du football français en 2018. Si le parcours du PSG sur la scène internationale ne fut pas à la hauteur de ses espérances, on retiendra surtout que Mbappé a confirmé les espoirs placés en lui. 4èmeau Ballon d’Or, lauréat du trophée Kopa qui récompense le meilleur footballeur de moins de 21 ans, Mbappé clame son envie de progresser et de gagner bien d’autres trophées. De quoi avoir du spectacle sur le terrain dans les années à venir.

Le triomphe de Marie Bochet

Elle n’est à coup sûr pas l’athlète française la plus médiatisée, mais la performance de la Chambérienne restera dans l’histoire des Jeux Paralympiques. Née avec une agénésie de l’avant-bras gauche, la jeune skieuse alpine (24 ans) a déjà tout gagné. Et c’est avec 4 titres paralympiques que Marie Bochet a quitté Pyongchang en février dernier. L’or en descente, en Super-G, en slalom géant et en slalom, catégorie « debout ». La porte-drapeau de la délégation française a fait aussi bien qu’à Sotchi en 2014. Et dans un handisport en pleine expansion, où le niveau s’élève d’année en année, elle a su faire preuve d’abnégation pour rester au sommet, en s’entrainant dans l’ombre. Tout comme Amélie Le Fur en athlétisme, Marie Bochet participe à faire reconnaître le handisport français. Elle participe d’ailleurs à l’organisation des Jeux de Paris 2024 aux côtés de plusieurs athlètes, dont Martin Fourcade.

Marie Bochet lors de la descente des Jeux Paralympiques de Pyongchang, le 10 mars 2018 /Eurosport

Ogier trace sa route

15 années que la France domine le championnat du monde des rallyes (WRC). Tout d’abord avec le légendaire Sébastien Loeb, de 2004 à 2014. Et depuis c’est un autre Sébastien, Ogier (M-Sport), qui porte haut les couleurs tricolores. Le Français, et son co-pilote Julien Ingrassia, ont remporté leur sixième championnat consécutif. Et c’est au terme d’une saison haletante et indécise jusqu’au bout que le pilote d’M-Sport alla chercher le plus beau trophée de sa carrière. Le Belge Thierry Neuville (Hyundai), longtemps en tête du championnat, et l’Estonien Ott Tänak (Toyota) ne cédaient que sur les routes australiennes du dernier rallye de la saison. A 35 ans Ogier a encore des envies de lauriers. Pour un premier sacre au volant d’une Citroën ?

Sébastien Ogier lors du Tour de Corse, 4ème manche du championnat du monde de rallyes, le 8 avril 2018 / © Xavier Grimaldi / MAXPPP

L’année 2018 fut exceptionnelle pour le sport français. De nombreux autres noms auraient pu figurer dans cette liste. Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot en cyclisme, Charlotte Bonnet en natation, Clarisse Agbegnenou en judo, Perrine Laffont en ski de bosses, Francis Joyon en voile pour ne citer qu’eux … Rendez-vous pris pour 2019.

Photo de couverture : Kevin Mayer pose devant le score de son record du monde, à Talence le 16 septembre 2018. NICOLAS TUCAT/AFP

Hits: 29