La pétition du siècle #1

La pétition du siècle #1

Sur le site Internet laffairedusiècle.net, le compteur de signatures ne cesse d’augmenter depuis le 18 décembre dernier.

Et pour cause, une poursuite en justice de l’Etat français au travers d’une pétition d’ampleur inédite, qui condamne la passivité du gouvernement face au danger environnemental. 

Un exploit pour le climat  

2 126 113. Ce nombre correspond aux signatures qu’a recueillies à ce jour la pétition « l’Affaire du Siècle », mise en ligne au début du mois de décembre 2018. Il s’agit d’un réel record de signatures, qui était précédemment détenu par la pétition contre la loi El Khomri en 2016, et celle, plus récente, en faveur de la baisse du prix du carburant.

Plus qu’un simple texte, c’est un véritable mouvement écologique qui a été lancé conjointement par les associations Notre Affaire à tous, la Fondation pour la Nature de l’Homme, Greenpeace France, et Oxfam France. L’objectif, « attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits », selon les auteurs. Marion Cotillard, McFly & Carlito ou encore Lucie Lucas, plusieurs personnalités françaises se sont mobilisées et ont réalisé une vidéo pour mettre en lumière l’immobilisme des dirigeants face au danger du réchauffement climatique, qui pourtant fait l’objet d’une sensibilisation constante. « Make the planet great again » avait déclamé Emmanuel Macron dans son discours du 1er juin 2017.

Comme ses prédécesseurs, le président de la République a rappelé la nécessité de prendre des mesures concrètes en faveur de l’écologie. Il s’était notamment engagé à interdire le glyphosate d’ici la fin de son mandat, en 2021. Pourtant, la parole ne semble pas laisser une place suffisante à l’action. En effet, le chef de l’Etat a récemment déclaré qu’il n’était « pas faisable » de respecter son engagement de supprimer l’herbicide le plus utilisé au monde, et commercialisé sous le nom de « Roundup ». Non seulement la cancérogénicité de ce produit de Monsanto a été scientifiquement prouvée, mais en plus, il menace la santé et la pérennité de la faune et de la flore. 

La pétition, un outil démocratique ? 

En signant cette pétition, les Français espèrent donc ouvrir les yeux de l’Etat sur la dangerosité des produits qui, trop souvent, menacent autant leur santé que la survie de la planète. Mais, s’il est aujourd’hui très facile de créer une pétition en ligne, permet-elle véritablement d’obtenir un résultat efficace dans le soutien d’une cause ?

Ce questionnement rejoint notamment l’une des revendications phares des Gilets Jaunes : le référendum d’initiative citoyenne (RIC), une procédure déjà en vigueur en Suisse. Les citoyens soutenant ce mouvement exigent effectivement la possibilité d’émettre une proposition de loi qui, si elle requiert 700 000 signatures, devra obligatoirement être examinée par l’Assemblée Nationale, puis soumise au référendum. Cela pourrait notamment être une solution face à l’inaction climatique de l’Etat, dans une époque où la préoccupation sanitaire et climatique atteint son paroxysme. S’il semble impossible de mesurer l’impact réel qu’une pétition en ligne peut avoir dans le cadre d’un mouvement contestataire, elle demeure extrêmement populaire auprès de citoyens qui, à la recherche d’un soutien et de solutions, espèrent mobiliser et faire entendre leur voix.

Article rédigé par Sarah-Yasmine ZIANI

Hits: 111