Le rugby est-il devenu trop dangereux ?

Le rugby est-il devenu trop dangereux ?

La question fait débat, aussi bien chez les professionnels que chez les simples supporters. Alors que les accidents se font de plus en plus récurrents, le décès de Nicolas Chauvin, jeune espoir du Stade Français Paris marque les esprits et effraie. Est-il alors nécessaire de réformer le rugby en profondeur pour en diminuer les risques ? Sorb’On vous apporte un élément de réponse.

La question d’une potentielle réforme réglementaire dans le monde du rugby n’est pas une grande nouveauté. Mais elle se fait de plus en plus importante. Inquiétude et colère étant les moteurs principaux de ce débat, ce dernier peut parfois s’avérer quelque peu virulent.

Des accidents trop réguliers

Le monde de l’Ovalie est en deuil suite à la disparition de Nicolas Chauvin. Agé de 18 ans seulement, il a été victime d’un arrêt cardiaque suite à un placage trop virulent. Mais ce n’est malheureusement pas le seul accident à recenser ces derniers mois. Alors que la rencontre entre le Racing 92 et l’ASM (Clermont) suivait son cours (janvier 2018), le jeune ailier clermontois Samuel Ezeala s’est retrouvé KO sur la pelouse. Et il a fait l’objet de soins immédiats, entouré de draps blancs pour conserver son intimité. Les secours étaient très inquiets au premier abord mais le « Jaunard » s’est bien rétabli et peut de nouveau pratiquer son sport.

Une indignation collective

Les fans de rugby, qu’ils aient été joueur ou non, s’indignent de la multiplication du nombre d’accidents. Ils demandent que les plus grandes instances de ce sport mettent tout en œuvre pour diminuer les risques. Les réseaux sociaux sont une fois de plus pris d’assaut par différents commentaires et débats, alimentés perpétuellement par l’inquiétude croissante de la communauté rugbystique.

Commentaires issus du site internet de l’Equipe et rédigés suite à l’article annonçant le décès de Nicolas Chauvin

Il y a quelques semaines de cela, les lecteurs de Sorb’on se sont aussi prononcés en vue d’un éventuel changement de règles en rugby :

Des solutions vagues et non abouties

Une réforme des plaquages et des rucks est envisagée, mais à ce jour non formalisée. Le ruck est une phase de jeu où les joueurs des deux équipes se font face, debout, et luttent pour la possession du ballon en se poussant et jouant du pied. En ce qui concerne les plaquages, le principe serait d’interdire les placages à deux, où le premier plaque aux jambes et le second au ballon. Ces « doubles lames » représentent un grand danger pour le porteur du ballon puisqu’il risque de se blesser au niveau des genoux ou encore de perdre connaissance si l’impact est trop fort.

Pour ce qui est des rucks, les internautes désirent essentiellement réduire leur nombre, ce qui passerait par un changement tactique profond. Le rugby a fortement évolué au cours de ces dernières années. Alors qu’il favorisait l’évitement et la vitesse, percussions et impacts sont désormais ses maîtres mots. A l’heure actuelle, aucun changement réglementaire n’a été émis par quelque instance qu’il soit, et les plus inquiets n’auront donc d’autre choix que de s’armer de patience.

Hits: 16