« Van Gogh, La nuit étoilée » : Une exposition éclairante

« Van Gogh, La nuit étoilée » : Une exposition éclairante

Jusqu’au 31 décembre, une nouvelle exposition d’art numérique se déroule à l’Atelier des Lumières, produite par Culturespaces et réalisée par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi.

Après les œuvres de Klimt l’année dernière, ce sont les tableaux de Van Gogh qui sont cette fois-ci mis à l’honneur. La projection principale s’accompagne également d’un programme court « Japon rêvé, images d’un monde flottant », création contemporaine par Thomas Vanz pour le Studio, réalisé par Danny Rose et Verse.

Une immersion totale

A peine entré dans cette salle, c’est un voyage hors du temps qui se produit. Les images projetées sur tous les murs de la salle, y compris sur le sol, perturbent les visiteurs, plongés dans l’obscurité, si bien, qu’ils ne savent plus où donner de la tête. C’est une exposition qui laisse place à une danse douce et rêveuse, où l’on est emporté par une valse produite par l’enchaînement des tableaux et de la musique qui les accompagnent. D’une durée d’environ une heure, le temps file à toute vitesse tant la beauté de cette création artistique est entraînante.

Des fleurs plein les yeux

Entre les tableaux de Van Gogh et la création de Danny Rose, c’est une prolifération de fleurs qui jaillit sur les murs de l’Atelier des Lumières. La salle se couvre ainsi de fleurs d’un rose laineux des cerisiers japonais, du jaune solaire et éclatant des Tournesolsde l’artiste néerlandais, du rouge vif et brutal de ses bouquets de coquelicots ou encore du bleu profond de ses Iris. Cette multiplication de tableaux floraux rend l’exposition particulièrement poétique et se trouve être un vrai plaisir pour les yeux.

Une véritable balade

Immobile ou en mouvement, assis ou debout, la visite donne une réelle impression de balade, tantôt champêtre tantôt fluviale. On a non seulement l’impression d’un voyage hors du temps, mais aussi d’un voyage hors de l’espace. Les papillons, les poissons, les lanternes et les fleuves japonais du programme court « Japon rêvé » se parent en effet d’une beauté sans pareille et font littéralement voyager dans l’univers nippon. Quant aux tableaux du grand peintre, tels que Champ de blé avec cyprès ou Champ de blé en Arles, ils nous transportent à la campagne. Les effets visuels subliment cette sensation, comme dans le Champ de blé aux corbeaux, où l’envol des oiseaux se met en mouvement, ainsi que le clapotis des vagues de l’œuvre Nuit étoilée sur le Rhône. Les papillons et pétales asiatiques volent et virevoltent partout dans la salle et donnent presque envie de les attraper.

La symbiose du troisième et du quatrième art

Les créateurs ont fait d’excellents choix en ce qui concerne les musiques qui accompagnent les projections. Dramatiques et puissantes, elles participent à l’émergence d’un sentiment quelque peu angoissant face à des œuvres sombres tels que La Nuit étoiléeLes mangeurs de pomme de terreou Congrégation de quitter l’église réformée de Nuenen. A l’inverse, elles deviennent suaves et mélodiques dès qu’il s’agit d’images pastels de la flore et de la faune japonaise ou de la peinture Amandier en fleurs. L’un des moments phare de la visite est sans doute celui où retentit la magnifique et prenante chanson de Nina Simone, “Don’t Let Me Be Misunderstood”.

Infos pratiques

  • Expo « Van Gogh, La nuit étoilée » jusqu’au 31 décembre
  • Atelier des Lumières, 38 rue Saint-Maur, 75011 Paris
  • Accès : Métro lignes 2 (Père Lachaise), 3 (Rue Saint-Maur) ou 9 (Saint Ambroise)
  • Tarifs : tarif jeune -25ans = 9,5€ / tarif réduit = 11,5€ / plein tarif = 14,5€

Hits: 0