FC Barcelone – Olympique Lyonnais, 90 minutes pour rêver

FC Barcelone – Olympique Lyonnais, 90 minutes pour rêver

Bien que souffrant, l’Olympique Lyonnais a tenu tête au FC Barcelone mardi 19 février au soir à domicile, parvenant à maintenir un score nul et vierge (0-0). Outsider incontestable face au grand Barça de Lionel Messi, les Gones rêvent cependant d’un quart de finale, qu’ils devront aller chercher en terre barcelonaise.

S’imposer au Camp Nou semble presque impossible pour une équipe comme l’OL, mais nous verrons que même si la tâche sera sans aucun doute ardue, elle reste néanmoins du domaine du possible.

Un point statistique

Si l’on se réfère aux années précédentes, l’Olympique Lyonnais aurait 32% de chance d’arracher son ticket pour les quarts de finale. Cependant, une seconde statistique vient contrarier les espoirs lyonnais : depuis sa défaite face au Real Madrid en Super Coupe le 13 août 2017, le Barça n’a perdu qu’une fois à domicile, et jamais en Ligue des Champions.

De plus, les Bookmakers ne prévoient pas une victoire rhodanienne, ni même une qualification, cotées respectivement @10.00 et @4.40 (Unibet).

Duels à distance, clés du match ?

Bien que la valeur intrinsèque de ces deux équipes ne soit pas comparable, les Lyonnais auront sans doute d’intéressants coups à jouer pour contrarier les plans des Catalans. Tout d’abord, le capitaine des Gones, Nabil Fekir, sera de retour de suspension. Beaucoup de spécialistes et analystes sportifs avaient déclaré que c’est sans doute en raison de l’absence du champion du monde que l’OL avait subi énormément à domicile, se procurant peu d’occasions franches.

A une toute autre échelle, Genesio et Valverde (entraineurs respectifs de l’OL et du Barça) se livreront un duel tactique plus que capital, puisqu’ils sont susceptibles de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre à tout instant.

Comment mettre à mal le Barça ?

L’entraineur lyonnais Bruno Genesio voit deux plans d’attaque s’offrir à lui. Ayant tenu à domicile sans prendre de but (0-0), il peut opter tant pour une tactique offensive que défensive. En effet, si l’Olympique Lyonnais venait à inscrire un but en début de rencontre, les Barcelonais n’auraient d’autres choix que d’en inscrire deux, sous peine d’élimination. A l’inverse, si les partenaires de Nabil Fekir parvenaient à résister sur le plan défensif, n’encaissant aucun but (sans en marquer non plus), le match déboucherait sur des prolongations et de potentiels tirs au but, exercice où la notion de favori est largement remise en question (bien que l’équipe à domicile soit avantagée).

Faire le dos rond 90 minutes face au Barça sans encaisser le moindre but semblant difficile, peut-être trop pour les Lyonnais, nous devrions assister à un match ouvert, dont l’issue reste aujourd’hui incertaine, bien que probable.

Hits: 0