Le Real Madrid, la fin d’un cycle ?

Le Real Madrid, la fin d’un cycle ?

La saison du Real Madrid vient de se terminer. En effet, l’un des plus grands clubs du monde vient de se faire éliminer de la Ligue des Champions face à l’Ajax Amsterdam, après une humiliation 1-4 à domicile au match retour. Après un règne de plus de 1000 jours sur le toit de l’Europe, le RMCF semble usé de ces trois années consécutives d’hégémonie.

Il s’agit incontestablement de la fin d’un cycle, et cette fin de saison est l’occasion pour ce club de se reconstruire et de reconquérir son trône. La saison de trop peut-être pour le Real, qui n’a pas su gérer l’après Cristiano et/ou l’après Zidane. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » : Lamartine semble avoir écrit ce vers pour ce moment.

La désillusion du plus grand club d’Europe

Le plus grand club du monde s’est effondré. Triple vainqueur consécutif de la Ligue des Champions, le Real Madrid était le seul à avoir réussi cette performance dans l’histoire de la compétition depuis le nouveau format de 1992. Les Madrilènes ont conservé leur titre plus de 1000 jours. Mais ce mardi 6 mars, une défaite nette à domicile, sur le score de 1 à 4 face à l’Ajax, vient clôturer une semaine cauchemardesque pour le RMCF.

Pour la première fois depuis 2010, le Real Madrid ne dépassera pas les 8ede finale de la C1. Une défaite mémorable qui s’ajoute à une élimination en Coupe du Roi face à l’ennemi barcelonais le mercredi 27 février. Pour ne rien arranger, il a définitivement perdu le championnat après une nouvelle défaite samedi 2 mars. Le club de Madrid compte désormais une dizaine de points de retard sur le premier du championnat. Un écart beaucoup trop grand pour être rattrapé à ce stade de la compétition.

Une semaine à oublier pour le Real, mais qui n’est finalement pas une surprise. Depuis le début de la saison, le club jouait sur un fil, qui a finalement rompu. Nacho, le défenseur madrilène résume d’ailleurs bien la situation : « C’est difficile. Nous n’allions pas gagner la Ligue des Champions pour toujours. Tôt ou tard, les rois tombent ».

Une transition mal gérée

Mais cette désillusion n’était-elle prévisible ? Comment continuer à gagner quand on a déjà tout gagné ? Cette dernière question tournait dans la tête de Zinedine Zidane à la fin de la saison dernière. Il avait d’ailleurs tout compris avant tout le monde. Le 31 mai 2018, après une saison pleine de trophée, il s’exprime : « Si j’ai la sensation que je vais pas pouvoir continuer à gagner, c’est qu’il faut partir ». Ce départ, couplé à celui du Portugais Cristiano Ronaldo à la Juventus de Turin, a été difficile à encaisser pour le club et la transition n’a pas été réussie.

Cette saison, le Real Madrid a changé deux fois d’entraîneur. Julen Lopetegui, qui succédait à Zidane, puis Santiago Solari n’ont jamais réussi à rétablir cette culture de la victoire qui faisait la force du club.

De plus, le départ de Cristiano est sûrement celui qui a le plus déstabilisé l’équipe. L’homme aux 450 buts en 438 matchs sous les couleurs madrilènes n’a jamais été remplacé. Le recrutement trop léger avec Mariano ou Brahim Diaz ne pouvait pas compenser la perte d’un joueur de ce calibre. Les remplaçants Asensio et Vàzquez n’ont jamais saisi leur chance et les cadres comme Gareth Bale et Toni Kroos ne sont plus au niveau. Logiquement, le Real Madrid s’effondre. Seuls le jeune Vinicius Junior, aidé par un Karim Benzema au meilleur niveau, tentent de maintenir le bateau à flot. Mais donner les clés du plus grand club au monde à un joueur de 18 ans est une explication logique de l’échec retentissant de cette saison. L’effectif est beaucoup plus jeune cette année, et il y a nécessairement un temps d’adaptation. Malheureusement, cela ne peut pas exister au Real Madrid.

Une saison à oublier ?

Désormais, Los Merengues doivent démarrer un nouveau cycle victorieux et oublier cette saison indigne du club légendaire. Les transferts de plusieurs cadres semblent déjà actés. Isco et Marcelo sont plus que jamais sur le départ. Cela sous-entend donc l’arrivée de plusieurs joueurs. En tête de liste, Eden Hazard est sûrement le joueur le plus attendu à Madrid au mercato d’été pour enfin compenser en qualité le départ de CR7. Cette prochaine période de transfert sera décisive pour le Real. L’achat du jeune espoir brésilien Rodrygo ainsi que le retour de prêt de joueurs de classe mondiale comme James Rodriguez et Mateo Kovacic sont de bonnes nouvelles pour les fans et l’équipe.

Pour cette saison, il n’y a plus rien à jouer pour Los Blancos. Il faut simplement assurer la troisième place du championnat, ce qui ne correspondrait même pas au minimum syndical en temps normal pour ce club. Le travail sera semble-t-il plus important pour l’équipe dirigeante, qui cherche déjà un successeur à Santiago Solari. Les retours de Mourinho ou de Zidane sont probables. Mais pourquoi démarrer un nouveau cycle avec un ancien de la maison ?

« La fin humiliante d’un cycle » pour le quotidien espagnol MARCA, mais il faut tout de même respecter et applaudir ce qu’a accompli le Real Madrid depuis ces dernières années. Il faut désormais redémarrer quelque chose de nouveau. Après la défaite face à l’Ajax, Solari a tout de même tenté de relativiser : « C’est un moment très triste qui met un peu plus en lumière ce que le club a réussi par le passé dans cette compétition »et ses quatre victoires en cinq ans.

Crédit photo : Denis Doyle/Getty Images

Hits: 0